ALGÉRIE EN DÉTRESSE : LA RUSSIE ENVOIE UNE CARGAISON DE 21 T DE BLÉ 

La Russie rentre de nouveau de plein pied dans le commerce Russo-algérien en se rapprochant de l’accès au juteux marché algérien du blé, en expédiant une cargaison de 21 Tonnes, actuellement, sur le point d’être testée par l’Office Algérien Interprofessionnel des Céréales (OAIC).

«Une fois des analyses en laboratoire soient effectuées, la partie algérienne envisagera la possibilité de modifier ses exigences pour le blé importé de Russie en termes de grain endommagé par des insectes», indique un communiqué de Rosselkhoznadzor, cité toujours par le site spécialisé. Le blé russe est actuellement exclu par l’Algérie qui exige un seuil de 0,1% de dégâts causés par des insectes, un niveau que les exportateurs de la mer Noire ont du mal à garantir. Leurs cargaisons frôlant souvent 1% de dégâts.

L’Algérie est considérée comme un atout majeur puisqu’elle importe plus de 8 millions de tonnes de blé par an, et elle veut également diversifier ses fournisseurs en matière d’importation de blé. Le site AgriCensus relève que «toute initiative visant à renforcer davantage le marché nord-africain risque de rendre les exportateurs européens et, en particulier français, nerveux, car la Russie a déjà pris de l’ampleur dans les parts de marché de l’UE».Agences

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button