BENI MELLAL: L’Association Art et Imageries pour la culture et le développement à l’honneur

SAID FRIX

« Les fausses informations et le rôle que jouent les réseaux sociaux dans leur propagation » est le thème d’une conférence qui a été récemment organisée par l’Association Art et Imageries pour la culture et le développement au Complexe culturel Les Grands Arbres à Beni Mellal.
Présentée par l’écrivain et journaliste Talha Jibril, la conférence a porté sur la problématique de la propagation des fausses informations par les réseaux sociaux sur le plan national et international. M Talha Jibril a d’abord présenté quelques statistiques démontrant la montée en force à l’international des différents réseaux sociaux (twitter, Facebook, instagram…) qui ont réussi à conquérir un grand nombre d’utilisateurs de par le monde. Ainsi, M Talha Jibril a mis en exergue des questions qui se posent avec une acuité désespérante à savoir, pourquoi les réseaux sociaux participent- ils à la propagation de fausses informations ? Quels sont les limites et les critères sur lesquels on peut se baser pour prouver que de telles informations sont fausses ? Quels sont les vrais objectifs de cette propagation dans le monde ?… « Nous vivons, de nos jours, un vrai calvaire incontrôlable à cause de la prolifération d’informations fausses à travers le monde. Les nouvelles techniques de communication ont complétement
bouleversé le monde. Au Maroc, et c’est la première fois de l’histoire que le Ministère de tutelle a pris la décision de supprimer définitivement et de sanctionner les sites électroniques non conformes au nouveau code de la presse… ».
Qui plus est, M le conférencier a ajouté que les réseaux sociaux ne cessent aussi de booster la propagation de photos factices, d’informations non fondées…en vue d’induire l’opinion publique internationale en erreur. « Ainsi, poursuit M Talha Jibril, la propagation d’informations erronées sème l’anarchie et le doute entre les différentes institutions ; les gouvernements, les personnes…En outre, nous remarquons que la culture qui prédomine c’est
celle du divertissement, de la violence… ».
Pour sa part, le président de l’Association Art et Imageries, M Abdeljalil Akrat a déclaré que « L’organisation de cette conférence entre dans le cadre des activités culturelles initiées par notre association qui déploie des efforts louables dans le domaine artistique (films, photographie, peinture), culturel, littérature…Ainsi, je rends un vibrant hommage aux participants à cette conférence qui a porté ses fruits, à M Talha Jibril, à M Abdelhadi El Halhouli, Enseignant à la FLSHBM, à M Benjarti, de l’Association Ourika et à M Ahmed Bachiri de l’Association Art et Imageries pour la culture et le développement … »
Lors du débat, les interventions qui se sont succédé ont porté, entre autres, sur la nature de la fausseté des informations, leurs objectifs, les dangers des réseaux sociaux surtout dans les pays en voie de développement qui sont les consommateurs les plus boulimiques de l’internet…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button