34e Marathon des Sables – Etape 2:  Les frères El Morabity imposent une cadence infernale

Les jours se ressemblent pour les frères El Morabity au Marathon des sables. Après avoir dominé la première étape en arrivant respectivement 1er et 2e, Rachid et Mohamed ont remis ça ce lundi 8 avril à l’occasion de la deuxième étape en inversant, cette fois, les rôles. C’est en effet le cadet, Mohamed, qui a gagné cette étape au bout de 2 h 52 min 36 sec, talonné de près par son aîné, Rachid. Ce dernier a franchi la ligne avec seulement 6 secondes de retard sur son cadet, suivi 4 minutes plus tard par un autre Marocain, le vétéran Abdelkader El Mouaziz, arrivé 3e après 2 h 56 min 04 sec.

A l’issue des deux premières étapes, Rachid et Mohamed El Morabity trustent la tête du classement général individuel. Ils sont également 1ers au classement par  équipe, en compagnie de leurs compatriotes et coéquipiers Abdelkader El Mouaziz et Aziz El Akad. Tous les quatre courent sous la bannière de leur sponsor commun, le groupe TGCC.

Une étape éreintante

Cette deuxième étape, disputée entre les villages de Tisserdimine et Kourci Dial Zaid (près de Merzouga) sur un parcours de 32,5 km, a été un véritable chemin de croix. 35% du parcours (13 km) était constitué de dunes ! Les concurrents ont dû crapahuter dur pour se sortir de ce qu’ils ont qualifié de « vraie galère ».

En véritables fennecs, Rachid El Morabity et son frère ont baissé un moment la cadence, le temps de laisser leurs challengers mener la course. Le Français Robert Merile, l’un des prétendants au titre, était 1er jusqu’au sortir du premier point de contrôle situé au pied des redoutables dunes de Merzouga. C’est à ce moment précis que la machine El Morabity s’est mise en branle en imposant une cadence infernale, qu’ils maintiendront jusque sous la banderole d’arrivée.

« Notre stratégie était d’accélérer sur les dunes, un terrain auquel nous sommes bien habitués contrairement à eux. Pour nous suivre, il leur a fallu une énorme débauche d’énergie qui a entamé leurs forces ; nous avons fini par les larguer », a expliqué Mohamed El Morabity.

Merile et les autres challengers étrangers auront appris à leurs dépens que défier les frères El Morabity sur le parcours du Marathon des sables, c’est tenter le diable !

Intraitable Ragna Debats

Chez les femmes, Ragna Debats poursuit son raid solitaire. Après avoir remporté la première étape, elle s’est de nouveau imposée à l’issue de la deuxième étape qu’elle a parcourue en 3h 14 min 22 sec. « J’ai peu d’expérience sur les dunes, l’étape a été donc très technique et difficile pour moi. Mais je suis arrivée à garder une bonne cadence, qui m’a permis de signer une nouvelle victoire », a souligné la Néerlandaise, qui, pour sa première participation au Marathon des sables, est en train d’impressionner tous les observateurs de cette épreuve. Et à juste titre ! En effet, après avoir infligé 25 min d’avance à sa poursuivante immédiate lors de la première étape, elle a récidivé à l’occasion de l’étape 2 en signant une insolente avance de 45 min sur l’Américaine Meghan Hicks, arrivée 2e au bout de 3 h 59 min, et 51 min sur la Marocaine Aziza Raji, classée 3e après une course de 4 h 05 min 32 sec.

Au classement général femmes à l’issue des deux premières étapes, Ragna Debats trône en tête avec une avance confortable de plus d’1 heure sur la dauphine, Aziza Raji.

Vainqueure du Marathon des sables en 2013, Meghan Hicks est 3e.

 

La troisième étape sera disputée ce mardi 9 avril entre les localités de Kourci Dial Zaid et Jebel El Mraïer sur une distance de 37,1km.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button