34 e MARATHON DES SABLES : L’ ÉTAPE 4, UN CHEMIN DE CROIX EN 6 STATIONS

Mythique. Légendaire. Emblématique… Aucun qualificatif ne semble de trop pour désigner le parcours tant redouté par les marathoniens des sables. Il s’agit bien évidemment de la longue, l’étape purgatoire dont la traversée sans trop de dégâts sur le corps et le mental est synonyme d’espoir. L’espoir de pouvoir aller jusqu’au bout de l’épreuve : tout concurrent qui parvient à surmonter cette avant-dernière étape termine généralement la course.

Cette année, l’étape emblématique du MDS, qui fait habituellement plus du double d’un marathon normal (entre 86 et 90 km), est longue de “seulement” 76,3 km. Une distance jalonnée de 6 points de contrôle et que les participants doivent parcourir dans un temps maximum de 31 h, entre les localités de Jebel Mraïer et Rich Mbirika dans la province d’Errachidia.

Intraitable Rachid El Morabity !

 Comme à chaque édition, les concurrents sont scindés en deux groupes lors de ce parcours : les 50 premiers hommes et les 5 premières femmes au classement général à l’issue des trois premières étapes partent dans la deuxième vague, et le plus gros lot dans la première.

Et comme tous les observateurs s’y attendaient, c’est Rachid El Morabity qui a survolé cette étape longue de 76,3 km en 7h 13 min 10 sec, soit à une allure moyenne de 10,5 km/heure. « C’est à partir du dernier check-point que j’ai décidé de monter en régime pour distancer nettement mes poursuivants. Maintenant, je vais récupérer pour pouvoir bien négocier les 42 km restants », a-t-il expliqué peu après avoir franchi la ligne d’arrivée.

Le quintuple tenant du titre a été suivi 3 min plus tard par son frère cadet Mohamed (7h 16 min 13 sec), et 9 minutes après par Antonio Alongi qui s’est classé 3e de cette étape après un chrono de 7h 22 07. Le Marocain Abdelaziz Baghazza est arrivée en 4e position (7h 23 min 17 sec) avec un retard d’un peu plus d’1 min sur l’Italien.

Au terme de cette avant-dernière étape, Rachid El Morabity compte 5 min 41 sec d’avance en tête classement général sur Mohamed (2e), et 45 min sur le 3e, Abdelaziz Baghazza.

Ragna Debats, l’intouchable

 Pour sa première participation au Marathon des sables, Ragna Debats est en train de réaliser une incroyable performance. Après avoir remporté les trois premières étapes avec d’énormes écarts en tête, elle a remis ça encore ce mercredi à l’occasion de la 4e et plus longue étape, qu’elle a parcourue en 9h 13 min 31 sec. La Néerlandaise a été suivie 23 min 45 sec plus tard par la Marocaine Aziza Raji qui a franchi la ligne d’arrivée au bout de 9 h 37 min 16 sec, et 26 min 21 sec après par la Britannique Gemma Game qui a parcouru l’étape en 9 h 39 min 52 sec.

Au classement général féminin, Ragna Debats compte 2h 08 min d’avance sur Aziza, et 2h 43 min sur Gemma.

Sauf cataclysme, ce podium féminin devrait rester inchangé au terme de la dernière étape. Celle-ci sera disputée ce vendredi 12 avril entre Rich Mbirika et Jebel Zireg sur un parcours long de 42,2

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button