RUSSIE-DOPAGE: QUAND LE TAS DESAVOUE LE CIO

La sentence autours de l’Affaire du dopage russe vient d’être annoncée et de belle manière, mettant un terme à un débat qui n’a que trop duré. A huit jours des JO d’hiver de Pyoengchang, le Tribunal Arbitral du Sport (TAS) a désavoué le CIO, annulant totalement la sanction de 28 des 43 sportifs russes suspendus pour avoir profité du système de dopage d’Etat lors des JO de Sotchi-2014 permettant ainsi, sous conditions, à certains de participer aux prochains JO.Le TAS a estimé que les preuves étaient « insuffisantes » pour établir des cas de dopage à l’encontre de ces 28 sportifs, annulant la suspension à vie imposée par le CIO et rétablissant leurs résultats obtenus à Sotchi. Dans 11 autres cas, le TAS a levé les suspensions à vie mais a maintenu l’interdiction de participer aux prochains JO d’hiver.Ainsi, la Russie pourrait etre satisfaite à plus d’un titre et encore…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button