Les prix pendant le mois de Ramadan débattus par le gouvernement

Hibapress

Une réunion, présidée par le ministre délégué auprès du ministre de l’Intérieur, Noureddine Boutayeb, s’est tenue mercredi à Rabat, pour faire le suivi de la situation d’approvisionnement du marché national et des prix, en particulier pour les produits à forte demande pendant le mois béni de Ramadan.

Cette réunion a aussi été l’occasion de discuter l’orientation et les interventions « des services et commissions chargés du contrôle et de la protection du consommateur et pour mettre en place des mécanismes de suivi et de coordination entre les différentes administrations et instances concernées aux niveaux central et territorial » souligne un communiqué du ministère de l’Intérieur, relayé par l’agence de presse MAP.

Selon ce même communiqué, « les données actualisées, fournies par les responsables des départements ministériels et des institutions concernées et par les représentants des préfectures et provinces, montrent que la situation d’approvisionnement des marchés dans les différentes préfectures et provinces du Royaume se distingue par une offre abondante qui répond à tous les besoins, notamment les denrées et produits les plus consommés, avant et pendant le mois béni de Ramadan ». Aucun souci à se faire donc, notamment en terme de pénurie de denrées prisées lors du mois sacré.

« Les prix des produits de première nécessité demeurent, pour la plupart, stables et s’inscrivent dans la tendance habituelle, avec quelques changements dans les prix de certains produits par rapport à l’année précédente », indique le communiqué.

En dépit des indicateurs positifs présentés, le ministre délégué a souligné « la nécessité de poursuivre et d’intensifier les efforts de l’ensemble des autorités et administrations concernées et de mobiliser les commissions provinciales et locales, ainsi que les services chargés du contrôle dans le but de garantir le suivi régulier de l’état des marchés, l’efficacité des canaux de distribution et de la préservation du pouvoir d’achat, de la sécurité et de la santé des citoyens ».

Noureddine Boutayeb a également mis l’accent sur « la nécessité d’interagir positivement et avec sérieux avec les plaintes et les doléances présentées par les citoyens, annonçant, dans ce sens, que durant le mois de Ramadan, le numéro de téléphone national 5757 permettra aux consommateurs, dans les différentes régions du Royaume, de prendre contact avec les cellules de permanence mises en place dans les préfectures et provinces en vue d’accueillir les plaintes et observations relatives à l’approvisionnement des marchés, à la qualité et à la sécurité des produits exposés à la vente, aux prix, aux éventuels cas de fraude et aux pratiques commerciales illicites qui nécessitent l’intervention des services de contrôle ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button