OUJDA : CETTE FOIS, DÉCOUVERTE D’UN AUTRE GENRE DE TRAFIC

0
276

Le service Préfectoral de la Police Judiciaire d’Oujda a arrêté, hier lundi, un individu de 44 ans, soupçonné d’implication dans une affaire de trafic d’une grande quantité de bombes lacrymogènes et de téléphones portables.

Les services de police au niveau du Port de Nador avaient saisi, le 10 courant, une marchandise non accompagnée à bord d’une voiture de transport en provenance de France, indique un communiqué de la DGSN, faisant état de la découverte à l’intérieur du véhicule de 100 téléphones portables de différentes marques et de 96 bombes lacrymogènes.

La Police Judiciaire de Nador a ouvert une enquête avec le conducteur de la voiture saisie sous la supervision du Parquet compétent, avant d’appréhender le principal suspect en flagrant délit de réceptionner la marchandise au niveau du siège d’une Agence de voyage à Oujda, précise la DGSN dans un communiqué.

Le mis en cause a été soumis à une enquête judiciaire sur fond de l’enquête menée sur cette affaire, dans l’attente de le déférer, aux côtés du conducteur de la voiture, devant le Parquet compétent.

 

Charger plus dans National

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À Découvrir Aussi

LE MOUVEMENT DES INFIRMIERS ET TECHNICIENS DE SANTÉ SIGNE ET PERSISTE. DES GRÈVES EN VUE

Le Mouvement des infirmiers et techniciens de Santé n’a pas encore digéré que ses revendic…