PARLEMENT PANAFRICAIN : LE MAROC INSISTE SUR LE RECENSEMENT DES POPULATIONS SÉQUESTRÉES DE TINDOUF

Les Afro-Députés Marocains prenant part à la deuxième Session de la Cinquième Législature du Parlement Panafricain (PAP), qui se tient actuellement à Midrand (près de Johannesburg), ont lancé, hier lundi, un appel au recensement et l’enregistrement des populations séquestrées à Tindouf (sud-ouest de l’Algérie).

Les Afro-Députés, soulignent qu’un tel recensement s’inscrit en droite ligne du Droit International humanitaire exigeant le recensement et l’enregistrement des réfugiés partout dans le monde et qui permettra ainsi de distinguer les dimensions politiques et humanitaires de la situation de ces populations.

Puis en même temps mettre toute la lumière sur l’état du détournement de l’aide humanitaire destinée aux populations des camps.

Cet appel, vient rappeler devant l’institution législative panafricaine la responsabilité claire de l’Algérie, pays qui se dérobe de ses responsabilités en s’entêtant à refuser le recensement des populations de Tindouf dans une grave violation aux règles juridiques internationales, notamment celles défendues par le Haut-Commissariat pour les Réfugiés (HCR).

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button
Fermer