QUIPROQUO LE MINISTRE LAAREJ ET LE SITE 360:NOUS RAPPORTONS ET SOUTENONS SI…

Lors de la Conférence de Presse du Salon du Livre, le ministre de la Culture et de la Communication aurait eu un malentendu avec une journaliste de 360,qui aurait été d’un ton agressif et incompatible avec la parure d’un ministre qui devrait être ,plutôt, à l’écoute des journalistes et non être un potentiel « ennemi ».D’après lecture du contexte rapporté par la journaliste Qods, nous nous sommes dit qu’on aurait été nous-même victimes des propos du ministre et de son comportement injustifié et nous avons, donc, décidé, d’interpréter le texte intégral écrit par la journaliste au démêlé avec le ministre tel qu’apparu aujourd’hui sur le site 360.Voici donc le texte qui raconte l’aventure selon l’apport de la journaliste. On reste neutre mais nous voulons apporter notre soutien inconditionnel à la journaliste si jamais les faits sont réels et véridiques? en attendant un éclaircissement de la part du ministre .Le Papier : »A la fin de la conférence, où le son était défectueux, l’équipe de le360 s’est dirigée tout naturellement vers Mohamed Laâraj pour une déclaration sur l’organisation du Salon. Le ministre refuse, le360 insiste, puis le ministre s’énerve sans raison. «Je ne vais pas vous parler. Je ne suis pas obligé. Vous n’allez pas m’obliger à parler», enchaîne le ministre de la Communication en hurlant. Ce n’est pas tout. Il va même jusqu’à tancer brutalement la journaliste, l’auteur(e) de ces lignes ( Qods Chabaa). «Vous êtes journaliste?». Une question dont la connotation se voulait à l’évidence sarcastique et humiliante. Plus même, nous avons eu droit à un sourire en guise de réponse au «oui je suis bien journaliste, vous voyez bien notre micro monsieur le ministre». C’est là que sa conseillère entre en scène, nous aborde et nous «intime» l’ordre de laisser tranquille le ministre de la Communication. Mais notre surprise fut grande lorsque, nous dirigeant vers le patio, nous découvrons un Mohamed Laâraj face aux caméras et donnant des déclarations. Le360 glisse le micro. Nous tentons de poser la question, et voilà de nouveau Laâraj qui s’énerve perdant ainsi tout sens de la communication et de la bienséance que l’on est en droit d’attendre d’un ministre. Qu’est-ce que dans le360 fait perdre ses nerfs au mal nommé ministre de la Communication? Après en avoir discuté avec les collègues, il apparaît que ce soit notre série parodique d’animation qui est en cause. Laâraj n’apprécierait pas son personnage dans l’école des cancres. Il s’en est plaint à des journalistes à maintes reprises. Le ministre de la Communication et de la Culture devrait savoir que cette série, très populaire, va bientôt faire ses cinq ans, qu’elle a vu passer plusieurs ministres et plusieurs gouvernements, et que c’est la première fois qu’un ministre manque à ce point d’humour et passe ses nerfs sur une journaliste. De quoi donner du grain à moudre à l’équipe en charge du 36 dans les prochains épisodes. Vous venez de gagner des galons M. Laâraj. Vous méritez désormais le statut d’un personnage principal dans notre série. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button