LE RAT:AMI OU ENNEMI? A DECOUVRIR…

L’image du rat, comme nous la concevons dans notre mémoire depuis notre enfance est synonyme d’atrocité ;transmetteur de maladies meurtrières, dévastateur, porteur de saleté…et ennemi juré à abattre à tout prix. De plus, de tout temps, il fut le symbole d’actionner la plus pire des épidémies sur terre :la Peste !On l’a toujours assimilé à cette fâcheuse contagion mais ce n’est qu’à la toute fin du XIXè siècle que l’on y a vu plus clair, pour démontrer qu’ en réalité, la peste frappe d’abord l’animal et ce sont ses puces, et seulement elles, qui transmettent la maladie à l’homme, dans un second temps. Quand le murine (son nom savant) succombe, le parasite recherche un autre hôte. S’il ne trouve pas de rongeur, l’être humain fait l’affaire… À défaut d’être coupables, les rats seraient donc tout de même complices ? Ça dépend. Car là où l’affaire se complique, c’est que ladite puce vit sur le rat noir (le « rat des greniers »), lequel a quasiment disparu des villes depuis l’invention des égouts. Il a été remplacé par l’un de ses cousins, le rat d’égout, appelé aussi « surmulot ». « Or, la puce du surmulot ne peut pas transmettre la peste « , souligne Pierre Falgayrac, un consultant formateur indépendant. Peut-on en être sur ? Sûrement, toujours est-il, on n’est pas encore prêt d’effacer de notre mémoire son image lugubre qui nous hante et nous hantera davantage pour longtemps encore !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button