Le futur du paiement sera-t-il mobile?

0
267

Hibapress

Le Mpay Forum constitue un observatoire de veille en Mobile payment, Mobile banking et Fintech, qui reste à l’écoute des meilleures pratiques mondiales innovantes, a indiqué mercredi, à Casablanca la présidente de l’APEBI, Saloua Karkri-Belkeziz.

Intervenant lors de la 3ème édition du Mpay Forum Africa sous le thème « le futur du paiement sera-t-il mobile ? », Mme. Karkri-Belkeziz a indiqué que ce forum se veut une belle initiative à même de permettre, outre la production de valeur ajoutée scientifique « made in Africa », de « networker » et de s’enquérir des avancées du continent sur divers aspects liés au digital.

« Aujourd’hui, dans une Afrique regorgeant de potentialités, le service banque Mobile ne cesse de se développer », a-t-elle relevé, notant que cette évolution qui est « toute timide au Maghreb est plus soutenue, par ailleurs, notamment au sein de la CEDEAO avec des chiffres édifiants, soit 104,5 millions de comptes de mobile money en 2017 avec une évolution à deux chiffres d’année en année ».

Pour sa part, le Directeur de la publication de CIO MAG, Mohamadou Diallo, a souligné que ce forum est l’occasion de se pencher sur les mesures incitatives tendant à encourager le développement des usages du paiement mobile et de réfléchir sur les éventualités, de réduire le recours au cash et de favoriser l’inclusion financière.

Il a également fait remarquer que « les entreprises -petites comme grandes-, les consommateurs et l’administration voient arriver la révolution mobile à une grande vitesse ». Pour y faire face, a poursuivi M. Diallo, ces opérateurs « doivent s’y préparer rapidement en adoptant une stratégie et des mécanismes pour éviter de subir les conséquences ».

Dans le même sillage, le Fondateur de HPS Mohammed Horani a fait observer que des solutions et des produits vont être offerts par les banques et par les établissements de paiement en vue de booster le paiement mobile au Maroc. « Actuellement, HPS a le statut d’un établissement de paiement », a-t-il fait savoir, notant qu’il y a aussi « ce qu’on appelle les établissements de paiement régis par des règles beaucoup moins exigeantes par rapport aux banques et qui peuvent contribuer et être actifs dans le domaine du paiement mobile ».

Organisée par le CIOMag et la Fédération Marocaine des Technologies de l’Information, des Télécommunications et de l’Offshoring (APEBI) en partenariat avec l’Agence du Développement du Digital (ADD), la 3ème édition du Mpay Forum se veut un creuset de réflexion sur les nouvelles technologies de paiement par téléphone et leur impact social et sociétal sur la population.

Elle réunit plus de 200 acteurs nationaux et internationaux de différents domaines, notamment les banques, les opérateurs de télécommunications, les fintech, le e-commerce, les acteurs de la distribution pour apporter un certain nombre de réponses aux problématiques qui pourraient survenir et réfléchir à une meilleure coopération entre établissements financiers, télécoms et autres acteurs de la finance digitale.

Charger plus dans A LA UNE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À Découvrir Aussi

HCP : Les Marocains de plus en plus pessimistes

Hibapress Les ménages marocains sont “pessimistes”. Notamment quant à leur cap…