Facebook va lancer sa propre monnaie numérique

0
238

Hibapress

Le groupe américain de réseaux sociaux Facebook a annoncé mardi son intention d’aider au lancement d’une monnaie numérique en 2020, ce qui constitue l’une des initiatives les plus agressives de la société pour aller au-delà de la publicité numérique.

Un nouveau groupe à but non lucratif basé à Genève, l’Association Libra, supervisera la monnaie, appelée « Libra ». Elle s’appuiera initialement sur l’expertise de Facebook mais sera régie par 28 partenaires fondateurs, notamment les sociétés de paiement Visa et Mastercard et des groupes Internet eBay, Spotify et Uber.

Facebook a déclaré qu’il souhaitait que la monnaie soit disponible à partir du premier semestre de l’année prochaine et qu’un grand nombre des 2 milliards de personnes qui bénéficient déjà de ses services utiliseront un jour régulièrement cette nouvelle monnaie pour acheter des objets ou envoyer de l’argent à l’étranger.

« La motivation pour cela est de permettre effectivement une monnaie mondiale simple et une infrastructure financière qui autonomise des milliards de personnes », a déclaré Dante Disparte, responsable des politiques et des communications de la Libra Association, cité par NBC News.

Le projet apporterait aux smartphones du monde entier une version conviviale des monnaies numériques, offrant ainsi aux utilisateurs un moyen de transférer facilement de l’argent, d’accroître leur crédit et de payer leurs factures tout en évitant des frais élevés. Libra est Open Source, ce qui signifie que toute entreprise ou personne peut créer une entreprise dans son cadre.

Par exemple, un consommateur pourrait acheter du Libra en dollars et l’épargner dans un portefeuille numérique. Cette Libra pourrait ensuite être envoyée à un membre de la famille via WhatsApp Messenger ou utilisée pour payer une facture dans un pays étranger sans avoir à s’inquiéter du taux de change.

Des échos de bitcoin

Le projet représente la plus grande initiative d’une entreprise majeure de technologie dans la monnaie numérique et du blockchain. Il représente un vote de confiance selon lequel les expériences dans de nouvelles formes de paiement numérique pourraient être plus qu’une mode passagère.

Libra, nommée en partie d’après une unité romaine pour le poids et de la monnaie, aura des échos de bitcoin, la crypto-monnaie populaire, mais aussi certaines différences essentielles – notamment le fait qu’elle sera gouvernée par une autorité centrale et que sa valeur sera liée à d’autres actifs.

Facebook a déclaré qu’il séparerait les données relatives aux transactions financières des personnes de celles relatives aux réseaux sociaux, afin que les informations de Libra ne soient pas utilisées pour cibler la publicité sur Facebook ou Instagram.

Et la valeur de Libra sera liée à une réserve d’actifs réels à faible volatilité, ce qui la rendra relativement stable par rapport à la valeur notoirement fluctuante du bitcoin, selon Facebook et l’Association Libra. La réserve, ou « panier », aura des actifs « tels que des dépôts bancaires et des titres publics en devises de banques centrales stables et réputées », a déclaré Facebook.

Le prix du bitcoin a grimpé au-dessus de 9.000 USD ces derniers jours, son plus haut niveau depuis plus d’un an, alors que les informations sur les projets de Facebook augmentaient les attentes concernant les monnaies numériques.

Charger plus dans A LA UNE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À Découvrir Aussi

HCP : Les Marocains de plus en plus pessimistes

Hibapress Les ménages marocains sont “pessimistes”. Notamment quant à leur cap…