PAS ENCORE AU MAROC:LE GOUVERNEMENT FRANCAIS AUX ORDRES DES FILIÈRES :PAS DE CAMÉRAS DANS LES ABATTOIRS

Le Projet de Loi sur l’Alimentation présenté le mercredi 31 janvier par le gouvernement abandonne l’obligation d’installer des caméras dans les abattoirs, une volte-face d’Emmanuel Macron qui s’était pourtant engagé à mettre en place ce lors de la campagne présidentielle.Cette mesure phare de la proposition de loi Falorni, pourtant adoptée en première lecture à l’Assemblée nationale, est donc écartée. Pour le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, Stéphane Travert, la création d’un délit de maltraitance des animaux dans les abattoirs et l’amélioration des formations des ouvriers d’abattoirs seraient suffisantes. Des propositions décevantes et bien en-deçà des attentes des Français :85% se déclarent favorables aux caméras dans les abattoirs. Suite aux Etats généraux de l’Alimentation, le gouvernement aurait pu prendre des mesures imposant un contrôle vidéo dans les abattoirs, favorisant les alternatives végétales dans la restauration collective ou interdisant l’élevage des poules pondeuses en cage. Un rendez-vous manqué pour amorcer le changement de modèle agricole et alimentaire tant attendu par les Français. Une fuite en avant que la FNSEA, puissant Syndicat agricole , applaudit des deux mains…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button