ALGÉRIE/ FIN DE L’INTÉRIM DU PRÉSIDENT BENSALAH : GAID SALAH PERSISTE ET LE PEUPLE SIGNE SA DÉTERMINATION À LE FAIRE DÉGAGER

0
161

Avant hier mardi 9 juillet marquait la fin de l’intérim de 90 jours confié à Abdelkader Bensalah, suite à la démission début avril du président Abdelaziz Bouteflika.

Si une révision constitutionnelle ou la proclamation de l’état d’urgence pourrait donner une légitimité juridique à la prolongation de son mandat, les autorités semblent privilégier une rallonge de fait.

L’Algérie arrive au terme du « mandat » d’Abdelkader Bensalah,puisqu’ayant prêté serment le 09 avril 2019, l’ancien président du Conseil de la Nation occupe, depuis quatre-vingt-dix jours, la fonction de président de la République, conformément aux dispositions de l’Article 102 de la Constitution algérienne

N’en demeure pas moins que cet Article appelle à l’organisation d’un scrutin présidentiel au terme de l’intérim de Bensalah, en précisant que « le président du Conseil de la Nation assume la charge de chef de l’État pour une durée de quatre-vingt-dix (90) jours au maximum, au cours de laquelle des élections présidentielles sont organisées. »

Le bilan et les perspectives n’ont jamais été élucidés jusque-là et Gaid Salah continue d’obstruer le chemin de la Démocratie à l’arrivée d’un Etat civil au pouvoir mais le peuple, lui, persiste et signe et continuer de manifester jusqu’à obtenir gain de cause dont l’une des principales : le départ de Gaid Salah !!!

 

Charger plus dans Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À Découvrir Aussi

FRANCE EN ATTENDANT LE MAROC : UN MINISTRE FRANÇAIS DÉMISSIONNE CAR IL S’ESTIME VICTIME D’UN LYNCHAGE MÉDIATIQUE

Le ministre Français de la Transition Ecologique, au centre d’une polémique sur des dépens…