ALGÉRIE/ÉPISODE 1 : LA VIE DE GAID SALAH, LA VRAIE, CELLE DE LA MISÈRE, DE DESPOTISME ET DE DICTATURE

0
470

Episode 1/ La suite juste après à 22H00

« Le plus grand ennemi du peuple est son propre gouvernement. Il serait juste que le peuple régnait à son tour sur ses oppresseurs » Saint Juste

La situation du Hirak : Questionnement sur son échec d’aboutir après 3 mois ! 

Le Hirak algérien a fait l’incroyable : détrôner l’Empereur Bouteflika de ses 20 ans de règne absolu, mais se retrouve terrorisé face à son vice ministre : Le Général Ahmed Gaid devenu le nouveau Empereur de l’Algérie.

Le Hirak avait un leitmotiv : Yetnehaw gaâ yethasbou Gaâ. ; que tout le système parte, mais refuse de nommer Gaid comme dans le système, alors qu’il est par excellence le seul et unique Système qui règne sur l’Algérie depuis 1962 …

La politique avec ses partisans et son opposition, sont juste une magnifique pièce de théâtre pour justifier et légitimer son règne éternel avec :

– des élections truquées en toute transparence !

– une armée ANP qui n’est plus l’armée de libération, comme le FLN d’aujourd’hui, n’a rien avoir avec le FLN de 1962 ; tous les deux bouffent du sang des chouhadas sans aucune pudeur ! De même que ces moudjahidines avec un ministère et un budget plus que celui de la jeunesse. 57 ans après l’indépendance ils touchent toujours des salaires et avantages honteux comme si les Moujahidines ne faisaient pas le jihad pour dieu et la nation mais des mercenaires largement payés.

La question : Pourquoi cet arrêt de l’élan du Hirak qui risque de s’essouffler, se diviser et enfin permettre à l’armée de refaire le scénario égyptien et soudanais ?

Ahmad Gaid : Profil psychanalytique 

Le soldat de 1957 devenu Général, par la présence et non par l’expérience de conflit. La  dernière expérience militaire dont on ne connait les détails date de de 1957 soit, il y’ a 60 ans !

Gaid a des ressources cognitives plus que limités. On peut s’en apercevoir dans son incapacité à parler correctement sa langue ou une autre avec aisance devant un auditoire. Il doit épeler un discours de bois fait par son équipe qui date des années 60, et ceci difficilement. En écolier aurait pu faire mieux dans la diction.

Gaid vient de la pure école militaire algérienne, et tous les algériens qui ont fait leur service militaire nationale la connaisse trop bien : L’adjudant donne des ordres divins. Quand Gaid parle au peuple, il parle à  une assemblée de soldats dans sa caserne. Il parle devant des soldats qui prennent des notes avec du papier et un stylo.

On croit rêver que nous sommes  en 2019 ! le discours est un ordre alors que l’Algérie est dite républicaine; c’est à dire l’armée n’a aucun rôle moral de dicter aux 40 millions d’humains de la politique sociale !

Ce comportement d’une armée du Neandertal est de la science-fiction devant un peuple qui a montré sa maturité, ou des enfants sont capables de comprendre la situation avec maturité et intelligence.

Le peuple sait exactement ce qu’il veut , que le système dégage et le représentant premier du système : Gaid envoie ce message dans ces discours ; je suis ici quel que soit le prix ; c‘est à dire votre extermination. Alors, il faut obéir comme de bons soldats ! Pour Gaid le pays est sa caserne et le peuple sa troupe et pire son troupeau si on revient au berger !

L’enfance de Gaid dans un milieu misérable que fut les Aurès (Ain Yagout, Wilaya de Batna) de 1940 à 1962 a dut l’influencer considérablement.

L’histoire militaire ne lui connaît aucun fait d’armes glorieux.  Il a vécu donc sans éducation connue, pendant 22 ans de sa jeunesse dans une région connue pour sa misère.  Cette jeunesse d’humiliation rappelle celle de beaucoup de dictateurs qui voulaient se venger de leur destin. Sa soif de considération ne pouvait s’épancher que par sa seule ressource ; un engagement dans une carrière de l’armée. Sans compétence connu, Il ne pouvait trouver du travail après l’indépendance ou aller tout simplement travailler comme le reste de la population : construire le pays ! Physiquement Gaid est faible et pas sportif si on voit son esthétique. Donc le besoin de force se fait ressentir chez lui.

Ces considérations de jeunesse et d’aptitude intellectuelles et physiques vont peser lourdement dans sa psychologie durant toute sa vie.

A part une courte formation de 2 ans en URSS, on ne lui connaît autre formation ou guerre qui peut en faire un général d’un grand pays . Le général s’enorgueillit uniquement de ses différents grades obtenus par la simple présence depuis 60 ans dans l’armé; c’est-à-dire une belle vie dans le Mess des officiers ou la bouffe est bonne.

Pendant la guerre civile noire, qui pose des questions de “qui tue qui”, il est nommé chef d’état-major des Forces terrestres donc il était responsable premier des dessous de cette sale guerre qui a fait disparaître 200.00 citoyens dans la plus grande opacité puisqu’ aucun jugement publique n’a été fait pour connaitre la VÉRITÉ ! Ceci explique pourquoi Gaid ouvre des enquêtes contre les politiciens, des fusibles, mais jamais contre ce qui s’est passé dans cette guerre sale : l’affaire des fosses communes, de Bentalha, des moines, des milliers de disparus, l’arrêt du processus électoral, le meurtre de Boudief, le retour de Bouteflika …

En 2003, Bouteflika le maintien en fonction alors qu’il allait être mis à la retraite par le Général Lamari. Boutef a ainsi sauvé Gaid qui le lui rendra bien ! Gaid sera nommé chef d’état-major et ensuite vice-ministre de la défense. Ceci permet à Bouteflika de se débarrasser de Mohammed Lamari et ensuite du DRS de Medienne et neutraliser l’armée sous son obéissance. La voie est ainsi libre à l’alliance entre pouvoir politique, militaire et la mafia économique pour 20 années avec la bénédiction de l’Europe et des USA puisque Bouteflika et Gaid vont leur accorder et assurer tout ce qu’ils désirent ! In n’ont aucune vision historique géostratégique du destin de ce peuple, aucun savoir sur les enjeux futurs des sociétés de savoir, et l’importance de mettre son peuple dans la voie de la liberté et de la démocratie ; fondement et condition indispensable de la Modernité !

Profitant de la destitution de Bouteflika et du vide constitutionnel, Gaid va prendre cette opportunité historique et régner sur le destin de 40 millions d’algériens avec des discours d’analphabètes d’une platitude tragique. Avec lui l’espoir du Hirak est en choc ; to be or no to be !Amin Jamouli/Algérie Network

 

Charger plus dans Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À Découvrir Aussi

TUNISIE/ PRÉSIDENTIELLE: QUI EN VEUT À LA FRANCE?

Agences Dans un communiqué rendu public hier lundi 16 septembre, l’ambassade de France en …