ALGÉRIE/ÉPISODE 2 : LA VIE DE GAID SALAH, LA VRAIE, CELLE DE LA MISÈRE, DE DESPOTISME ET DE DICTATURE

0
522

Episode 2

Pourquoi les armées du monde arabe empêchent la démocratie ?

La plupart de nos généraux sont d’anciens illettrés analphabètes qui ne savent pas machiavel, Goethe ou Trotski mais uniquement le pouvoir pour le pouvoir!

Raisons externes ; L’occident a profité du monde arabe dans ses richesses grâce à la corruption de la mafia politique de ces pays ; des contrats énormes pour la France, les USA, et la Chine sans aucune réglementation. On a vendu le pays pour rien et ce qu’on a gagné est reparti dans les banques de l’étranger, les appartements à Paris, un visa et une immunité!

Stratégie du Pouvoir : division et diversion

1- la lutte contre la corruption ; une magnifique diversion. L’Empereur Impérial Gaid envoie aux bûcher les fidèles serviteurs du système Boutef pour constituer un nouveau système à lui avec de nouveaux visages .

2- le drapeau amazigh ; essayer de faire naître les sentiments ethniques entre les différentes factions.

3- religion : division entre islamistes et laïques

4- langues : division entre arabophones et francophones

Les expériences des révolutions libyenne, égyptienne et Soudanaise sont présentes, devant nous pour nous montrer la bête ; sa mécanique primitive.

Le syndrome de Stokholm : 

« Le syndrome de Stockholm est un phénomène psychologique observé chez des otages ayant vécu durant une période prolongée avec leurs geôliers et qui ont développé une sorte d’empathie, de contagion émotionnelle vis-à-vis de ceux-ci, selon des mécanismes complexes d’identification et de survie. »

L’Algérie est sous despotisme militaire depuis 1962 et une décennie noire. On est resté 20 ans choqués par la barbarie d’un arrêt électoral ou le pouvoir est revenu avec plus de force.  Notre mémoire collective a imprégné une terreur qui nous empêche de regarder notre bourreau en face. On développe une empathie en voulant aller vers le dialogue avec le pouvoir ! On a oublié que le pouvoir n’a jamais eut la volonté humaniste de laisser ce peuple indépendant vivre sa liberté personnelle depuis 1962. Le syndrome consiste à ne pas identifier son bourreau. La haine est mêlée à la peur.  le peuple terrorisé veut croire au dialogue avec son bourreau. Il oublie que le pouvoir est par nature bestiale et on ne peut dialoguer avec la bestialité. Dialoguer sur quoi ; partage du pouvoir, immunité des responsables de la guerre civile ? On a rien a dialoguer avec le pouvoir mais entre nous … l’armée n’a aucune légitimité devant une peuple qui veut se libérer ; on est pas devant la France aux accords d’Évians pour dialoguer !

Saint juste ; les dangers d’une demie révolution

« Ceux qui font des révolutions à moitié n’ont fait que se creuser un tombeau, » Saint Juste

Maintenant que la révolution est entamée, il ne faut surtout pas l’arrêter en chemin par un dialogue de soumission comme l’ont fait les égyptiens sinon le pouvoir va revenir avec plus de férocité pour cibler les figures du Harak. Les soudanais ont abdiqué et bientôt la répression va tomber sur leur tête. Alors, il faut continuer la résistance intelligente au-delà des manifestation.

Comment sauver la révolution ?

  1. Il faut jamais abdiquer jusqu’au départ du système
  2. Rester unis contre toutes les désunions, les désinformations,
  3. Innover dans la révolution en faisant intervenir des artistes, des personnalités fortes. Changer les formes de manifestations !
  4. S’organiser à toutes les échelles du pays dans des comités de quartier du Hirak comme l’ont fait Ness El Khir, créer Ness el hirak, et laisser le génie du peuple, de la liberté et de la justice pondre des idées et des actions
  5. Il faut appeler un dictateur par son nom et demander le départ de Gaid. On a bien réussit à faire partir l’empereur Bouteflika. Tout est possible.
  6. Faire absolument tout pour se débarrasser de la peur qui doit changer de camps ! car c’est elle qui arrête notre esprit de penser et d’aller vers la Résistance avec plus d’intelligence et de courage ! On n’a pas d’autres choix ; S’adapter ou mourir et malheur aux vaincus !

Pour conclure, Gaid a une occasion historique de finir sa vie comme un héros national en laissant sagement son peuple qui a tant souffert de despotisme d’aller vers un destin de liberté sinon il aura un destin de traite en faisant rentrer son pays dans une autre décennie noire. Ce serait tellement stupide de sa part. Une stupidité tragique ! Prions tous que Gaid retrouve sa sagesse, qu’il ai un instant de lucidité en pensant aux chouhadas qui ont rêvé de liberté sous le joug bestial colonial de la guillotine, et nous épargne la tragédie égyptienne, soudanaise et pire la libyenne ! Amin Jamouli/Algérie Network

 

 

 

Charger plus dans Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À Découvrir Aussi

TUNISIE/ PRÉSIDENTIELLE: QUI EN VEUT À LA FRANCE?

Agences Dans un communiqué rendu public hier lundi 16 septembre, l’ambassade de France en …