MALIENS TERRORISÉS ET MALTRAITÉS EN ALGÉRIE, LE CONSEIL SUPÉRIEUR DE LA DIASPORA MALIENNE MONTE AU CRÉNEAU : » L’ALGÉRIE A PROUVÉ QU’ELLE N’EST PAS UN PAYS AMI »

0
390

Un point de presse était animé hier dimanche par Mohamed Cherif Haïdara, président du Conseil Supérieur de la Diaspora Malienne (CSDM).

Selon lui, ses compatriotes vivant dans les trois pays du Maghreb à savoir l’Algérie, la Libye et la Mauritanie, se trouvent dan une situation de détresse qui requiert l’intervention des autorités maliennes.

A ses dires, pas plus tard que le samedi 13 juillet 2019, 60 maliens ont été arrêtés en Algérie à leur domicile et conduits manu militari dans un camp de gendarmerie d’Alger, situé dans le quartier Del Ibrahim : « Tout porte à croire que leur nombre pourrait évoluer, en raison de l’arrivée de vagues successives dans le camp, si ce n’est l’assistance du CSDM, la première vague de personnes arrêtée n’a pas manqué de nourriture», a-t-il déclaré.

On relèvera que les maliens et autres subsahariens subissent des situations dégradantes et humiliantes en Algérie, pourchassés, terrorisés, affamés, assoiffés et jetés dans le désert sans moindre nourriture ni eau.

Ce pays que les autorités maliennes voient et félicitent comme étant « un pays ami » prouve qu’il n’en est pas un et ce n’est que grâce à l’implication et au devoir de sacrifice du CSDM, les maliens en détention ont pu avoir à boire et à manger.

Mohamed Chérif Haidara, tout en saluant quelques mesures du chef de l’Etat Ibrahim Boubacar Keita, s’est étonné du silence inquiétant qui s’est toujours rabattu sur ses promesses de sanctions des Consuls ou des Ambassadeurs qui ne s’occupent pas des maliens hors du pays.

Cette Association (Conseil Supérieur de la Diaspora Malienne) est établie dans 47 pays à travers le monde. Ce qui voudrait signifier que son extension continue de se préparer. Le CSDM est plus informé que le gouvernement malien et son président Haidara trouve cela très normal : « Tous les maliens établis à l’extérieur se reconnaissent en nous. Nous sommes là pour les servir et non pour nous servir » réaffirme le premier responsable du CSDM.

Le CSDM n’abandonnera pas, il réaffirme sa détermination à dénoncer et à s’investir pour que la vie des maliens soit respectée où qu’ils vivent.

 

 

 

Charger plus dans Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À Découvrir Aussi

ROBERT FORD, EX AMBASSADEUR AMÉRICAIN EN ALGÉRIE, SE PENCHE SÉRIEUSEMENT SUR LA SITUATION POLITIQUE EN ALGÉRIE : SES REMARQUES SUR GAID SALAH ET LE HIRAK, SES SUGGESTIONS ET SES RÉFLEXIONS FUTURISTES POUR CE PAYS

AGENCES Robert Ford, ancien ambassadeur US en Algérie , dans les années 90 et parfait conn…