QUAND LE GÉNÉRAL NEZZAR RÉPOND CLAIREMENT À GAID SALAH QUI VOULAIT L’EMPRISONNER. DES RÉACTIONS QUI EN DISENT LONG SUR UNE ALGÉRIE DÉBORDÉE

0
859

Un Mandat d’Arrêt International a été émis par la Justice Militaire à l’encontre de Khaled Nezzar, son fils Lotfi et le directeur Belhamdine Farid, président de la société algérienne de pharmacie pour « conspiration » et « atteinte à l’ordre public ».

L’ancien ministre de la Défense Nationale, Khaled Nezzar a réagi à la décision du Tribunal Militaire de Blida « s’attaquer politiquement à Gaid Salah est pour lui une affaire de sécurité nationale » a-t-il écrit sur Twitter.

Et d’ajouter « c’est ce que lui dicte le pois chiche qu’il a dans la tête. Ce sont des jours sombres qu’il réserve à l’Algérie. La mafia politico-financière représentée par les Bouteflika et Gaid Salah continue à agir. Le soi-disant motif de conspiration et d’atteinte à l’ordre public est dicté de sa prison par Said Bouteflika. Gaid Salah aurait dû réfléchir avant d’agir. C’est la débâcle en la demeure ».M.A.Y/Algérie 360

 

Charger plus dans Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À Découvrir Aussi

ALGÉRIE/GAID SALAH VOULAIT S’IMPOSER AVANT LA PRÉSIDENTIELLE : INVRAISEMBLABLE, LE PRÉSIDENT DU BUREAU DE LA LADDH D’ORAN JUGÉ ET CONDAMNÉ EN UNE JOURNÉE

BABA-HIBAPRESS Le pouvoir en place en Algérie est trop pris par le temps et veut en finir …