USA/SAHARA MAROCAIN : WASHINGTON NE VEUT PAS D’UN NOUVEL ETAT EN AFRIQUE

0
530

La question du Sahara Marocain n’a pas fini pour autant d’attirer l’attention, surtout, des USA qui restent sur le qui vive afin de ne point laisser la moindre marge de manœuvre ni à l’Algérie, ni au polisario pour qu’ils puissent continuer à perturber la véritable marche vers la vraie solution du conflit et qui reste notamment le Plan d’Autonomie étant le plus crédible qui soit pour en finir avec cet imbroglio qui n’a que trop duré

Aussi, pour mieux soutenir la thèse du Maroc et faire connaitre sérieusement le point de vue des USA, “The Wall Street Journal” vient de rapporter dimanche dernier que les États-Unis “ont clairement fait savoir que Washington ne soutiendrait pas un plan visant à créer un nouvel État puisque pour les États-Unis, l’indépendance n’est pas une option pour le règlement du différend autour du Sahara Marocain

La situation sécuritaire dans la Région rend le conflit une urgence à régler, indique l’auteur de l’article Dion Nissenbaum, qui fait en outre le parallèle entre la position de l’ONU qui soutient la MINURSO et certains responsables de la Maison Blanche qui affichent une certaine impatience arguant de l’absence de développement dans le processus politique.

Par ailleurs, c’est ce soutien de Washington qui a encouragé le Maroc à revenir à la Table des discussions pour relancer la dynamique des Tables rondes engagée sous l’égide de l’ONU en présence du Maroc, de l’Algérie, de la Par Mauritanie et du polisario.

“The Wall Street journal” note toutefois les efforts importants consentis par le Maroc pour favoriser le développement de la Région du Sahara à la faveur d’investissements considérables dans différents domaines.

 

Charger plus dans Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À Découvrir Aussi

ROBERT FORD, EX AMBASSADEUR AMÉRICAIN EN ALGÉRIE, SE PENCHE SÉRIEUSEMENT SUR LA SITUATION POLITIQUE EN ALGÉRIE : SES REMARQUES SUR GAID SALAH ET LE HIRAK, SES SUGGESTIONS ET SES RÉFLEXIONS FUTURISTES POUR CE PAYS

AGENCES Robert Ford, ancien ambassadeur US en Algérie , dans les années 90 et parfait conn…