DGAPR/ PRISON LOCALE SALÉ 2 : ON VÉHICULE DU N’IMPORTE QUOI

Les déclarations attribuées à un détenu ( M-I) de la prison locale de Salé 2,poursuivi dans le cadre de la Loi Antiterroriste, véhiculées sur les réseaux sociaux et rapportées par des sites d’informations, faisant état d’un contact présumé de ce détenu avec des personnes autres que les membres de sa famille, sont « dénuées de tout fondement », souligne la DGAPR, précisant que « sa famille est la seule partie avec laquelle il a pris contact, conformément à la loi ».

Après avoir pris connaissance des déclarations qui lui sont attribuées, à travers sa famille, le détenu en question, ajoute le communiqué, a écrit à l’Administration de la prison pour confirmer que ces propos sont « infondés » et qu’il « rejette catégoriquement la tentative d’exploitation de son nom et de son affaire par des parties qui cherchent à être médiatisées ».

À cet égard, l’Administration de la prison locale Salé 2 exprime son « indignation » devant « le comportement de certaines personnes qui diffusent de fausses informations sur les réseaux sociaux pour servir leurs propres intérêts ».

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button