5 millions de dollars de récompense pour des informations sur trois dirigeants de Daech

0
317

Hibapress

Le département d’État américain a annoncé mercredi une offre de récompense allant jusqu’à 5 millions de dollars pour des informations permettant d’identifier ou de localiser trois principaux dirigeants du groupe “Etat islamique” (Daech).

« Cette récompense est un moment important dans notre combat contre l’EI. Alors que le groupe État islamique est vaincu sur le champ de bataille, nous sommes déterminés à identifier et à trouver les dirigeants du groupe afin que la coalition mondiale de nations luttant pour le vaincre puisse continuer à détruire les vestiges du groupe ‘État islamique’ et à contrecarrer ses ambitions mondiales », souligne le département d’Etat dans un communiqué.

Il s’agit d’Amir Muhammad Said Abdal Rahman al Mawla, de Sami Jasim Muhammad Al Jaburi et de Mu’taz Numan ‘Abd Nayif Najm al-Jaburi, trois hauts dirigeants de « l’État islamique en Irak et en Syrie » qui avaient servi auparavant au sein de l’organisation Al-Qaida en Irak.

Selon Washington, Al-Mawla, également connu sous le nom de Hajji Abdallah, était un érudit religieux de l’organisation Al-Qaida en Irak, et a gravi les échelons pour occuper un rôle de premier plan au sein de l’EI.

Au sein de l’EI, il a contribué à la conduite et à la justification de l’enlèvement, du massacre et du trafic de la minorité religieuse yézidie dans le nord-ouest de l’Irak. Il est censé superviser certaines des opérations terroristes menées par le groupe dans le monde, indique le département d’Etat, précisant qu’Al-Mawla est « un successeur potentiel du chef de l’Etat islamique Abu Bakr al-Baghdadi ».

De son côté, Sami Jasim Muhammad al-Jaburi, également connu sous le nom de Hajji Hamid, a joué un rôle déterminant dans la gestion des finances des opérations terroristes de « l’Etat islamique ».

Alors qu’il occupait le poste de représentant de l’EI dans le sud de Mossoul en 2014, il aurait servi d’équivalent du ministre des Finances de l’organisation, supervisant les activités générant des revenus du groupe grâce aux ventes illicites de pétrole, de gaz, d’antiquités et de minéraux, indique la diplomatie américaine.

Pour sa part, Mu’taz Numan ‘Abd Nayif Najm al-Jaburi, également connu sous le nom de Hajji Taysir, a supervisé la fabrication de bombes pour les activités terroristes et insurgés de Daech.

Charger plus dans A LA UNE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À Découvrir Aussi

FRANCE EN ATTENDANT LE MAROC : COMMENT AGIR POUR SAUVER LES ANIMAUX D’ÉLEVAGE CONDAMNÉS À UNE TERRIBLE VIE DE SOUFFRANCE

Tout le monde aujourd’hui semble déterminé à agir pour tous les animaux d’élevage condamné…