RÉPONSE RÉVÈLATRICE DE LA MGPAP AU MINISTRE DE L’EMPLOIE

Lors de la Séance de la Deuxième Chambre du Parlement, tenu le 9 janvier dernier, le ministre de l’Emploi et de l’Intégration des Professionnels M.Yatim a tenu à incriminer la MGPAP et lancé des accusations non fondées, suite à une question orale posée conjointement par les Groupes de la Confédération Démocratique du Travail CDT et l’Union Générale des Travailleurs du Maroc UGTM, concernant la situation matérielle et professionnelle des employés de la Mutuelle Générale des Personnels de l’Administration Publique. Le président de la MGPAP revient sur la déclaration du ministre ,réfutant ses déclarations tenues devant les Conseillés de la Deuxième Chambre. Néanmoins, vu la longueur du communiqué qui nous est parvenu écrit en arabe, et dont nous essayons de faire la traduction, on est contraint de le diffuser par étape. Concernant les Requêtes présumées des employés de la Mutuelle Générale des Personnels de l’Administration Publique, sur la situation déplorable et les rétrécissements dont ils prétendent être victimes, le président A A a affirmé que son administration travaille dans le transparence totale et opère dans le code de la Loi de Travail. Pour ce, le Syndicat le plus représentatif, à savoir la Confédération Démocratique des Cadres et Employés de la Mutuelle qui est sous la bannière de la Confédération Démocratique du Travail CDT, et en coordination syndicale avec le Syndicat National des Cadres et Employés de la Mutuelle, sous la bannière de l’Union Général des Travailleurs du Maroc UGTM, sont tous représentés au sein de la mutuelle en question.. Pour information, cette coordination a raflé lors des dernières élections 26 sur les 28 sièges en course. Aussi et depuis l’année 2017,date de l’arrivée des Instances dirigeantes actuelles, pas moins de 22 réunions ont eus lieu avec les bureaux syndicales, ainsi qu’avec les représentants des employés de l’Association des Oeuvres sociales, dont la dernière en date est le 22 janvier dernier, afin de faire le suivi, et accompagner les demandes sociales formulées par les coordinations, dans son communiqué du 27 décembre 2017.Pour les dirigeants de la MGPAP, cela démontre que ces doléances ne sont que mensongères, et que leur objectif est politicien, afin d’arriver à leurs buts, et saboter ainsi les acquis obtenus par la nouvelle équipe dirigeante .N’aurait il été préférable pour le ministère de tutelle de s’adresser directement aux dirigeants de la MGPAP afin de s’assurer de la véracité de la situation au sein de cette administration, et trouver les réponses à ces allégations. D’ailleurs les lettres de réponse des employés de la mutuelle générale sont la meilleure réplique à ses détracteurs. À suivre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button