LA PESTE PERSISTE A MADAGASCAR

L’OMS redoute que la peste au Madagascar prenne l’ampleur d’une épidémie régionale après avoir fait 200 morts sur l’île, a prévenu mercredi son directeur, Tedros Adhanom Ghebreyesus.« La peste n’est plus en mesure d’éliminer un tiers d’une population, comme lors de l’épidémie qui a balayé l’Europe au XIVe siècle, mais elle n’a pas disparu pour autant », a-t-il déclaré au cours d’une conférence de presse à Genève.A Madagascar, la bactérie Yersinia pestis, transportée par les rats et transmise à l’homme par leurs puces, réapparaît chaque hiver austral pendant lequel entre 300 et 600 cas sont recensés.La saison 2017 a fait exception dans la mesure où l’épidémie, d’habitude cantonnée aux campagnes, a également affecté les villes. Elle a été déclarée sous contrôle le 27 novembre, selon l’OMS.Il a attiré l’attention sur les problèmes d’assainissement qui persistent sur l’Ile et la résistance des puces à un grand nombre d’insecticides et autres produits chimiques.Les Etats membres de l’agence onusienne avaient adopté en 2016 une réforme très attendue pour qu’elle soit en mesure de répondre plus efficacement aux urgences sanitaires dans le monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button