BCIJ/DGST : LA CACHE DES TERRORISTES DE BERKANE ET NADOR. TERRIFIANT

Le ministère de l’Intérieur vient de mettre à jour quelques précisions de données sur les particularités de fabrication d’explosifs de la part de la dernière bande de terroristes démantelée à Berkane et Nador

Les daechiens savaient ou ils pouvaient travailler tranquillement sans soulever le moindre doute à leur encontre si ce n’est la vigilance des éléments du BCIJ et l’attention particulière que se donne la DGST qui reste, elle aussi, toujours sur le qui vive

C’st ainsi que les recherches menées par le BCIJ, relevant de la DGST, suite au démantèlement d’une cellule terroriste liée à “DAECH”, le 05 septembre dernier à Berkane et à Nador, ont permis de localiser deux sites dans une zone montagneuse au douar Imchtassen, dans la Commune Dar al-Kabdani (Province de Driouch), où les membres de cette cellule menaient des expériences en matière de fabrication d’explosifs.

Les fouilles et constations menées sur place hier lundi ont permis la saisie des restes d’une cocotte-minute, d’un tube métallique, de câbles électriques et de clous utilisés dans des opérations expérimentales de fabrication d’une charge explosive à distance

Il a aussi été procédé, au domicile de l’un des suspects, sis à Selouane (Province de Nador), à la saisie de tubes en plastique de taille moyenne qui seront soumis à l’expertise scientifique.

L’enquête en cours avec les éléments arrêtés a permis de révéler leur implication dans la planification de l’exécution de plusieurs projets terroristes ciblant des sites sensibles dans le Royaume.

Les mis en cause seront déférés devant la Justice une fois achevée l’enquête menée sous la supervision du Parquet compétent.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button