ALGÉRIE/ ALERTE : AJUSTEMENT PLUS QUE BRUTAL DANS LES SEMAINES À VENIR SELON LA BM

0
733

Agences

Dans son rapport sur la situation économique mondiale, publié mercredi dernier, l’Algérie se trouve être l’un des pays qui illustrent le mieux l’état des lieux, selon la Banque Mondiale.

Ce qui n’est pas fait pour arranger les choses pour l’Algérie : «Dans le secteur des hydrocarbures, l’incertitude politique atténuera l’espoir d’une augmentation de la production, la révision de la loi sur la fiscalité des hydrocarbures étant retardée. En conséquence, la croissance du PIB devrait ralentir à 1,3% en 2019», pronostique la Banque Mondiale qui rappelle, en passant, que la croissance du Produit intérieur brut (PIB) a atteint 1,5% en 2018, contre 1,4% l’année d’avant, et s’est maintenue à 1,5% au premier trimestre de 2019.

La crise politique devrait donc irrémédiablement déteindre sur l’économie du pays qui verra, donc, son taux de croissance du PIB décroître à 1,3 % à la fin du présent exercice après avoir atteint déjà un petit 1,5% l’année dernière.

Des perspectives pour l’économie algérienne qui, tout compte fait, le taux de croissance a été rabaissé de 0,8 % par rapport aux prédictions du mois d’avril dernier.

Du secteur hors hydrocarbures, la BM s’attend, également, à ce que l’incertitude politique entraîne un ralentissement : «Des dirigeants d’entreprises de divers secteurs ont été arrêtés dans le cadre d’enquêtes sur des affaires de corruption, ce qui a eu pour effet de perturber l’économie en raison de changements soudains dans la direction et la supervision de ces entreprises, ainsi que de l’incertitude planant sur les investissements», explique l’Institution Internationale qui prédit des semaines à venir délicates pour le pays et s’attend à ce que «la période préélectorale risque également de retarder davantage le processus d’assainissement budgétaire programmé pour 2019, aggravant le déficit budgétaire à 12,1% du PIB et augmentant le risque d’un ajustement plus brutal à l’avenir».

 

Charger plus dans Economie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À Découvrir Aussi

CONSEIL DE GOUVERNEMENT : VOICI LES NOMINÉS AUX POSTES DE DIRECTEUR DES CRI

  Le Conseil de gouvernement présidé, hier jeudi, par le Chef du gouvernement Saâd Ed…