DÉCOUVREZ CE QUI EST VRAIMENT LA VIE DES VEAUX EN ÉLEVAGE INTENSIF. TÉMOIGNAGE HORRIBLE ET TERRIFIANT

0
317

Un lanceur d’alerte, ancien acheteur de veaux, témoigne:

Des veaux frappés à coups de pied, des veaux jugés trop maigres piqués par un vétérinaire complaisant, des veaux enfermés toute leur vie, des élevages dans un état sanitaire déplorable : les images de cette nouvelle enquête lèvent le voile sur le supplice des veaux issus de la production de lait.

C’est grâce à Michel, ancien acheteur de veaux, infiltré à l’arrière-cour des élevages laitiers  qu’on peut découvrir de terribles scènes qui Choquent sur les pratiques du groupe Ouest Élevage, filiale de la laiterie Laïta, géant breton propriétaire des marques Paysan Breton et Mamie Nova.

Pour que les vaches produisent du lait, il faut qu’elles donnent naissance à des veaux. Les femelles sont généralement gardées et deviendront des vaches laitières ; les mâles, eux, sont engraissés puis envoyés à l’abattoir vers l’âge de 6 mois. Ces veaux sont considérés comme des sous-produits de l’industrie du lait.

Séparés de leur mère dès la naissance, ils sont collectés dans les fermes laitières à l’âge de deux semaines et rassemblés dans un centre de tri ; brutalisés par certains employés, les moins « rentables » sont tués par injection d’un produit létal administré par un vétérinaire. Ils titubent et s’effondrent. Parfois, une deuxième piqûre sera nécessaire.

Les autres veaux sont ensuite transportés vers des élevages intensifs spécialisés dans l’engraissement, où ils sont déchargés dans des bâtiments sombres, sans accès à l’extérieur. Ils sont généralement enfermés plusieurs semaines dans des cases individuelles, puis entassés par petits groupes en cases collectives sans litière, sur un sol en béton ou en bois ajouré au-dessus de leurs déjections. Ils n’ont pas d’eau à disposition. Assoiffés, certains s’abreuvent de l’urine de leurs congénères. Pour que les animaux résistent dans cet environnement, l’éleveur doit faire un usage massif de produits médicamenteux, notamment de nombreux antibiotiques.

À l’âge de 5 ou 6 mois, les veaux seront envoyés à l’abattoir. Les veaux sont volontairement carencés en fer, c’est-à-dire anémiés.

 

Charger plus dans International

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À Découvrir Aussi

FRANCE : UNE POLICIÈRE MAGHRÉBINE ET MUSULMANE SUSPENDUE DE SES FONCTIONS. CURIEUSES RAISONS ET TRAHISON

Une policière d’origine maghrébine et musulmane,  affectée en région parisienne a ét…