LA MINISTRE INDONÉSIENNE DES A/E SALUE LES EFFORTS DE SM LE ROI EN FAVEUR DE LA CAUSE PALESTINIENNE

La ministre indonésienne des Affaires Etrangères, Mme Retno Marsudi, a salué, lundi à Jakarta, les efforts déployés par SM le Roi Mohammed VI en faveur de la Cause palestinienne, dans une déclaration à l’issue d’une rencontre avec le Ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération Africaine et des Marocains Résidant à l’Étranger, M. Nasser Bourita.

« L’Indonésie salue hautement SM le Roi qui ne cesse de fournir des efforts considérables en faveur de la Cause palestinienne, notamment en Sa qualité de Président du Comité d’Al Qods », a affirmé Mme Marsudi, qui s’exprimait lors d’une conférence de presse conjointe à l’issue de son entretien avec M. Bourita.

Elle a affirmé, à ce sujet, le soutien de l’Indonésie à la solution de deux Etats reconnue par la communauté internationale, dans la perspective de mettre un terme au conflit israélo-palestinien, ajoutant que la stabilité de la région est nécessaire pour la paix et la sécurité mondiales.

La Cheffe de la diplomatie indonésienne a, aussi, réitéré le soutien de l’Indonésie aux efforts des Nations Unies pour «parvenir à une solution politique durable à la question du Sahara Marocain».

Évoquant les défis communs auxquels font face les deux pays, Mme Marsudi a exprimé le souhait de renforcer la coopération bilatérale avec le Royaume, pays leader dans sa région, notamment dans les domaines économique, académique, cultuel et sécuritaire.

De son côté, M. Bourita a réaffirmé la détermination du Maroc de hisser la coopération bilatérale au niveau de l’excellence des relations politiques, à travers une approche de complémentarité tournée vers l’avenir.

« Malgré l’éloignement géographique, le Maroc et l’Indonésie, deux importantes nations de la communauté musulmane, disposent des potentialités requises pour promouvoir les valeurs de modération et de tolérance que prône l’Islam du juste milieu », a noté M. Bourita, en précisant que le Royaume a placé la lutte contre l’extrémisme et le radicalisme au cœur de ses priorités.

Sur le volet économique, le ministre marocain a souligné que le Maroc, compte tenu de sa position géostratégique distinguée, peut constituer non seulement une porte d’entrée de l’Indonésie sur le Continent africain mais également sur l’espace européen et méditerranéen.

« Fort de son expertise et son expérience cumulées dans plusieurs domaines, le Maroc peut constituer un partenaire stratégique de l’Indonésie en Afrique comme l’Indonésie pourrait faciliter l’accès du Royaume au groupement régional de l’Association des Nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN) », a-t-il poursuivi.

Dans leurs déclarations, les deux ministres, qui se sont félicités de l’excellence des liens d’amitié et de solidarité entre les deux pays, ont convenu d’organiser une série d’évènements en 2020 à l’occasion de la célébration du 60è anniversaire de l’établissement de leurs relations diplomatiques.

Lors de cet entretien, les deux parties ont passé en revue les questions d’intérêt commun sur la scène régionale et se sont félicitées du soutien réciproque entre les deux pays auprès des instances internationales, notamment aux Nations Unies où l’Indonésie siège en tant que membre non permanent au Conseil de Sécurité ainsi qu’au Conseil des Droits de l’Homme.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button