Déclaration de M. Ren Zhengfei, Fondateur et Président-Directeur Général de Huawei Technologies : Comment les pays du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord pourraient constituer un groupe de pays les plus avancés grâce à la 5G

0
1,045

Ren Zhengfei, Fondateur et Président-directeur général de Huawei Technologies a exprimé les ambitions de son entreprise dans le monde Arabe et le Moyen-Orient, dans le cadre du lancement de la nouvelle technologie 5G.

Huawei Technologies a affirmé son souhait de fournir cette technologie ainsi que d’autres technologies avancées aux pays du Moyens Orient et d’Afrique du Nord afin de remplir le fossé numérique et progresser en matière culturelle, éducative et industrielle.

M.REN a ainsi exprimé en introduction de son discours, son attachement et son admiration à la culture arabe et plus particulièrement à sa richesse linguistique, civilisationnelle et architecturale millénaire.

La 5G, de par la vitesse et la largeur de sa bande passante pourrait jouer un rôle décisif dans le développement technologique et la sécurité des pays concernés, notamment avec le projet Safe City et la Smart City, comme l’explique Ren Zhengfei « Dans le passé ce qui compte est la vitesse du transport physique alors qu’aujourd’hui, ce qui compte est la vitesse de la circulation des informations et des données. Le but de la 5G est justement d’augmenter cette vitesse informatique ». M. Ren Zhengfei a rajouté : « J’estime que beaucoup de pays du Moyen-Orient peuvent constituer un groupe de pays les plus avancés en matière de 5G. Sur ce sol de 5G avec la grande vitesse, la faible latence et la large bande, la civilisation arabe va une fois de plus dégager un rayonnement magnifique ».

Les tensions entre Huawei et les Etats-Unis ont également été évoquées par le PDG de Huawei, qui a précisé que les sanctions américaines relevaient de la politique et non de soupçons fondés.

A l’heure actuelle, cela n’a pas affecté le rythme des innovations de Huawei.

L’entreprise propose, en plus, de signer un accord de non « porte dérobée » avec tous les pays du monde ce qui signifie que Huawei ne récupèrerait pas les données d’autrui sur Internet.

Ren Zhengfei a précisé que Huawei n’était pas dépendante des États-Unis pour les composants de la station de base 5G, le réseau de transmission et le réseau cœur, et ne sera donc pas affectée par les sanctions américaines.

D’après le PDG, les pays du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord pourraient constituer un groupe de pays les plus avancés grâce à la 5G. Avec la grande vitesse, la faible latence et la large bande, la civilisation arabe pourrait être une nouvelle fois pionnière du développement humain et technologique.

Garante d’une richesse numérique et culturelle constituée des nouvelles technologies et de l’IA. Les pays arabes pourraient donc devenir un haut lieu sur lequel émergeraient les nouvelles technologies, les innovations, et la technologie numérique. Une nouvelle richesse qui pourrait être redistribuée ou investie dans la formation.

Au niveau du développement durable, Huawei contribuera directement et indirectement dans la protection de l’environnement et le développement de l’économie verte. Notamment, avec l’application de la technologie d’IA aux stations de base qui réduirait les émissions de dioxyde de carbone à 2 tonnes par an.

Pour finir, Huawei a annoncé travailler simultanément sur la 5G et la 6G. Mais des avancées théoriques et des percées technologiques, qui prendraient 10 ans pour se mettre en place, sont nécessaires.

 

 

Charger plus dans Technologies

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À Découvrir Aussi

L’APEBI CHANGE D’IDENTITÉ VISUELLE ET PREND DE LA COULEUR

A l’occasion de la tenue de l’AITEX 2019, la Fédération des Technologies de l’Inform…