ALGÉRIE/ GAID SALAH VIENT DE LA DÉVOILER : VOICI LA LISTE DE TOUS LES DÉTENUS DE LA PRISON D’EL HARRACH, DE SAID BOUTEFLIKA À KHALIDA TOUMI (INCARCÉRÉE AUJOURD’HUI)

0
965

La machine de Gaid Salah vient de faire valoir la liste de tous les détenus qu’il a réussi à mettre sous les verrous sous n’importe quels alibis.

Toujours est-il, la prison d’El Harrach semble devenir un Etat dans un Etat au nombre très élevé de ministres, magistrats, hauts responsables, hommes d’Affaires…

Aussi, « la présidence vient d’annoncer la liste complète qui trouve actuellement « refuge » à El Harrach :

Saïd Bouteflika : ex-conseiller du président déchu Abdelaziz Bouteflika, Condamné à 15 ans de prison pour « atteinte à l’autorité de l’armée » et « complot contre l’autorité de l’État ».

Mohamed Mediène, alias Toufik : ex-chef du DRS, Condamné à 15 ans de prison pour « atteinte à l’autorité de l’armée » et « complot contre l’autorité de l’État ».

Athmane Tartag : ex-coordinateur des services de sécurité auprès de la présidence, Condamné à 15 ans de prison pour « atteinte à l’autorité de l’armée » et « complot contre l’autorité de l’État ».

Louisa Hanoune : présidente du Parti des Travailleurs (PT), Condamnée à 15 ans de prison pour « atteinte à l’autorité de l’armée » et « complot contre l’autorité de l’État ».

Boudjema Boudouaour : ex directeur central des finances au sein du ministère de la Défense nationale (MDN), Condamnée à 15 ans de prison ferme pour “enrichissement illicite”.

Menad Nouba : ex-commandant de la Gendarmerie nationale, Condamnée à 15 ans de prison ferme pour enrichissement illicite et abus de fonction.

Said Bey : ex-commandant de la 2e région militaire, placé sous mandat de dépôt pour « dissipation et recel d’armes et de munitions de guerre et infraction aux consignes de l’armée ».

Ahmed Ouyahia : ex-Premier ministre, placé sous mandat de dépôt pour corruption.

Abdelmalek Sellal : ex-Premier ministre, placé sous mandat de dépôt pour corruption.

Amara Benyounes : ex-ministre, placé sous mandat de dépôt pour corruption.

Abdelghani Hamel : ex-directeur général de la Sûreté nationale (DGSN), placé sous mandat de dépôt pour corruption.

Djamel Ould Abbes : ex-ministre, placé sous mandat de dépôt pour corruption.

Tayeb Louh : ex-ministre de la Justice, placé sous mandat de dépôt pour « abus de fonction, entrave au bon fonctionnement de la justice… »

Frères Kouninef : hommes d’affaires, placés sous mandat de dépôt pour « non respect des engagements contractuels dans la réalisation de projets publics, trafic d’influence… ».

Mahieddine Tahkout : homme d’affaires, placé sous mandat de dépôt pour « blanchiment d’argent, de détournements et d’accès à des privilèges ».

Issad Rebrab : PDG du groupe Cevital, placé sous mandat de dépôt pour « fausse déclaration relative aux transferts illicites de capitaux de et vers l’étranger… ».

Mourad Oulmi : PDG du groupe Sovac-Algérie, placé sous mandat de dépôt pour « corruption et indus privilèges obtenus ».

Ali Haddad : patron du groupe ETRHB, placé sous mandat de dépôt pour Corruption.

Amar Ghoul : ex-ministre, placé sous mandat de dépôt pour corruption.

Abdelghani Zaâlane : ex-ministre, placé sous mandat de dépôt pour corruption.

Mohamed El Ghazi : ex-ministre, placé sous mandat de dépôt pour corruption.

Moussa Ghelai, ex-wali de Tipaza, placé sous mandat de dépôt pour « dilapidation délibérée par un fonctionnaire public et utilisation illicite en sa faveur… » .

Khalida Toumi : ex-ministre de la culture, placé sous mandat de dépôt pour « Dilapidation de l’argent public, Abus de fonction, Octroi d’avantages indus à autrui ».

Baha Eddine Tliba : député et homme d’affaires, placé sous mandat pour « blanchiment d’argent et financement occulte de partis politiques ».

Saïd Barkat : ex-ministre, placé sous mandat de dépôt pour corruption.

Youcef Yousfi : ex-ministre, placé sous mandat de dépôt pour corruption.

Mahdjoub Bedda : ex-ministre, placé sous mandat de dépôt pour corruption.

Mohamed Djemaï : ex-secrétaire général du FLN , placé sous mandat de dépôt pour « destruction de documents officiels, avec la complicité d’une juge exerçant dans un tribunal à Alger ».

Boudjemâa Talaï : ex-ministre, placé sous mandat de dépôt pour « abus de fonction et de dilapidation de deniers publics ».

Mehena Djebbar : Ancien responsable de la sécurité de l’armée, placé sous mandat pour « enrichissement illicite » et « trafic d’influence ».

Hamid Melzi : ex-directeur général de la résidence d’État Sahel de Club-des-Pins et de la Société d’investissement hôtelier (SIH), placé sous mandat pour «espionnage économique».

Frères Benhamadi : patrons du groupe Condor, placés sous mandat de dépôt pour « blanchiment d’argent, dilapidation et utilisation de fonds de banques… ».

Ahmed Mazouz : hommes d’affaires, placé sous mandat de dépôt pour corruption.

Mohamed Baïri : PDG du groupe Ival, placé sous mandat de dépôt pour dilapidation et utilisation des fonds de la banque de manière contraire à la législation, financement occulte de partis politiques… ».

 

Charger plus dans Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À Découvrir Aussi

LES USA SOMMENT L’ÉGYPTE D’ANNULER L’ACCORD D’ACHAT DES CHASSEURS RUSSES SU-35 SOUS LA MENACE DE SÉVÈRES SANCTIONS. RÉACTIONS

Après leurs avertissements pour les Turcs pour qu’ils puissent ne point concorder av…