QUAND LA FÉDÉRATION DU SAUVETAGE SPORTIF RÉPOND AUX ALLÉGATIONS DU MINISTRE DE LA JEUNESSE ET SPORT CONCERNANT L’ORGANISATION DU CHAMPIONNAT DU MONDE D’AGADIR. LE MINISTRE SUJET À DES IMPRÉCISIONS DE LA PART DE SON ENTOURAGE?

Le Comité Directeur de la Fédération Royale Marocaine du Sauvetage Sportif a tenu une réunion au cours de laquelle il a étudié la dernière réponse du ministère de la Jeunesse et des Sports à leur vœux d’organiser le Championnat du monde de Sauvetage à Agadir en 2022.

Mohamed Mojahed, secrétaire général de l’Union Africaine du Sauvetage Sportif, a déclaré que le communiqué du ministère du tutelle comportait plusieurs erreurs concernant la réhabilitation de la FRMSS, qui avait précédemment tenu une assemblée générale extraordinaire pour faire correspondre la loi fondamentale et ses règles de procédure et règlements généraux à la loi type sur l’Education Physique et le Sport 30 – 09 du 18 mai 2019, en présence du représentant du ministère de la Jeunesse et des Sports, du Comité National Olympique Marocain et des autorités compétentes, ayant déposé son dossier légal le 21 mai 2019.

Le Comité de la FRMSS  a souligné que la Fédération avait été proactive dans l’adéquation de ses lois, selon les recommandations de l’ancien ministre et n’avait reçu aucune observation du ministère de tutelle huit mois après le dépôt du dossier légal.

Concernant l’organisation du championnat mondial de Sauvetage qui est programmé à Agadir, le Bureau de la Fédération a expliqué que la FRMSS avait mis au point un fichier intégré avec le ministère de la J/S, exactement le 18 juillet 2018 et qu’à l’initiative du ministère, il a été tenu plusieurs réunions avec la Direction du Sport en présence du président de la FRMSS et du secrétaire général de l’IFS et des membres du Comité Directeur de la FRMSS.

Dans le même contexte, la Fédération Royale Marocaine du Sauvetage Sportif a nié avoir reçu aucune invitation du ministère de la Jeunesse et des Sports, selon le communiqué explicatif du ministère, qui lui aurait demandé d’assister à une réunion censée avoir été programmée pour le 2 octobre dernier.

Le Comité Directeur de la FRMSS a été surpris par la demande du ministère d’étudier les raisons de l’organisation du championnat mondial de Sauvetage et de discuter des mécanismes de financement et de la contribution de chaque partie et en même temps, il remet en question la légalité de la réhabilitation de la FRMSS, qui lui permet d’organiser un événement sportif mondial.

Pour sa part, Monia Malhaoui, du Comité Directeur, responsable des sports féminins, a confirmé que la FRMSS avait présenté au Cabinet du ministre, le 11 octobre, une demande de tenir une réunion avec le ministre et de fixer une date pour discuter et envisager l’organisation du Championnat du monde de Sauvetage.

Le Secrétaire général de l’IAS, le Secrétaire général de la Confédération Africaine et des membres de la Fédération ont assisté à la réunion qui devait avoir lieu le 1er novembre. Cependant, tout le monde était surpris que le ministre n’ait pas respecté cette date convenue à l’avance.

Le président de la FRMSS Mohamed Ali Gharbal a souligné que l’organisation du Championnat mondial de Sauvetage avait été intensément préparée. En organisant des réunions continues avec les autorités et les secteurs gouvernementaux et locaux de la Région de Souss Massa, ils ont confirmé leur soutien inconditionnel à la Fédération Royale Marocaine du Sauvetage Sportif, créée en 1966 et dirigée par le regretté Dr. Mohamed Mouline ou un championnat du monde s’est tenu à Rabat.

Les membres du Comité Directeur ont confirmé que la FRMSS reste à la disposition de tous, notamment du ministre qui avait été sujet à des imprécisions de la part de son nouvel entourage, afin de fournir les documents nécessai

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button