El Jadida: Réaction de Mbark TARMONIA (PI): Député et président de la commune Mtouh

Mohamed LOKHNATI 

 » Nous avons appris avec beaucoup de joie et de fierté l’élection vendredi à Durban de notre collègue Mohamed Boudra, maire d’Al Hoceima, à la tête de l’organisation Cités et gouvernements locaux unis (CGLU-Monde), à l’issue du 6ème Sommet mondial triennal de cette organisation.

Le choix porté sur le Maroc pour présider cette organisation mondiale, qui compte 240 000 villes et collectivités locales membres, est une reconnaissance des actions et chantiers de développement structurants multisectoriels initiés par le roi Mohammed VI depuis deux décennies, en faveur de la décentralisation, de la justice spatiale, de l’équité sociale, ainsi que de la promotion des valeurs de solidarité en matière de développement durable, dans toutes les régions du Royaume, et particulièrement dans les provinces du nord du pays.

Les plans de Boudra passent par une coopération accrue et des alliances entre les territoires pour la mise en œuvre d’agendas mondiaux tels que les objectifs de développement durable (ODD), le nouvel agenda urbain ou l’accord-cadre de Sendai pour la réduction des risques de catastrophe. Au niveau institutionnel, il a déjà fait ses premiers ajustements: chacun des cinq nouveaux coprésidents aura une tâche spécifique.

Les gens ne veulent plus de bons discours, comme l’avait si bien exprimé Mohamed Boudra à cette occasion,  mais voient plutôt des résultats: comment le développement local se produit et la coexistence est améliorée. »

Il est vrai qu’un président, sur trois ans, ne peut pas faire grand chose à la tête de (CGLU-Monde), mais nous devons s’evertuer pour travailler d’avantage en groupes, sur la définition de l’agenda mondial, mais surtout en faveur de nouveaux acquis  pour nos villes et régions pour les années à venir  »

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button