Le premier « narco sous-marin » intercepté en Europe

Hibapress

La police nationale espagnole a annoncé, mercredi, l’interception d’un sous-marin au large des côtes de Galice (nord-ouest de l’Espagne) qui transportait trois tonnes de cocaïne.

Cette opération, menée conjointement avec la Garde civile et les douanes espagnoles, a permis de saisir 3.000 kg de cocaïne répartis dans 152 ballots, qui étaient à bord de ce sous-marin intercepté samedi dernier à quelques kilomètres de la plage de Hío, à la province de Pontevedra, et d’arrêter deux personnes de nationalité équatorienne, tandis que les policiers recherchent toujours un troisième individu, a précisé la même source dans un communiqué.

Il s’agit du premier « narco sous-marin » intercepté en Europe, a poursuivi la même source, notant que les narcotrafiquants arrêtés avaient l’intention de transférer la drogue vers un autre navire qui se trouvait au port d’Aldán à Pontevedra.

L’enquête a commencé lorsque le Centre d’opération et d’analyse maritime de lutte contre le trafic de drogue (MAOC) a alerté le Centre de renseignement contre le terrorisme et le crime organisé (CITCO) au sujet d’une embarcation suspecte chargée de cocaïne qui devait se rendre en Espagne à travers l’Atlantique, suite à quoi un dispositif sécuritaire important a été déployé et qui a permis d’intercepter cet engin.

Cette opération a été menée à bien grâce à la collaboration des autorités policières du Royaume Uni, du Portugal, des États-Unis et du Brésil, a noté le communiqué, relevant que l’enquête reste ouverte pour déterminer l’origine de la drogue et l’organisation criminelle qui était chargée de distribuer les stupéfiants en Espagne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button