OUJDA : MIGRATION CLANDESTINE ET TRAITE DES ETRE HUMAINS. LES ABOUTISSANTS

En moins d’une semaine, la ville d’Oujda est le théâtre d’événements à effets de criminalité observée d’ou des conséquences qui demandent plus de vigilance de la part de la DGSN qui, vient d’annoncer une autre prise très compromettante.

En effet, le Service Provincial de la Police Judiciaire d’Oujda a arrêté vendredi dernier, sur la base d’informations précises fournies par les services de la DGST, trois individus, dont deux aux antécédents judiciaires pour l’organisation de l’émigration illégale, pour leurs liens présumés avec un réseau criminel actif dans la migration clandestine et la traite des êtres humains.

Les enquêtes préliminaires effectuées dans le cadre de cette affaire ont permis l’arrestation des suspects, âgés entre 38 et 55 ans, dans une maison à Oujda, en compagnie de six candidats à la migration clandestine, du propriétaire de domicile qui hébergeait les candidats et d’un chauffeur de taxi.

Les fouilles ont permis la saisie d’une embarcation pneumatique équipée d’un moteur, d’une voiture, d’une moto tricycle et de téléphones portables.

Les mis en cause ont été placés en garde à vue pour les besoins de l’enquête menée sous la supervision du Parquet compétent, alors que les candidats à l’émigration clandestine, le chauffeur du taxi et le propriétaire de la maison on été auditionnés, afin d’élucider tous les tenants et aboutissants de cette affaire et de révéler tous les complices impliqués dans ce réseau criminel.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button