Les femmes les plus jeunes sont plus touchées par la violence conjugale

Hibapress

Ce mardi 10 décembre, le HCP a communiqué à l’occasion de la campagne nationale et internationale de mobilisation pour l’élimination de la violence à l’encontre des femmes, révélant ainsi que les femmes les plus touchées sont aussi les plus vulnérables.

La violence conjugale au Maroc « concerne les moins instruites, les plus jeunes et les plus touchées par le chômage », souligne le Haut-Commissariat au plan.

Ainsi , « en 2019, 52%, des victimes de violences conjugales sont des jeunes femmes de 15 à 24 ans (59%), des femmes ayant un niveau d’enseignement moyen (54%) et des femmes en situation de chômage (56%) », indique le HCP, citant les résultats d’une enquête réalisée entre février et juillet 2019.

Par ailleurs, par référence au profil du partenaire, la prévalence est particulièrement élevée parmi les femmes dont le partenaire a vécu dans un environnement marqué par la violence conjugale, avec un taux de 73%, les partenaires jeunes âgés de 15 à 34 ans, avec un taux de 61%, et ceux ayant un niveau scolaire secondaire collégial, avec un taux de 57%, relève la même source. Dans sept cas sur dix (69%), les actes de violence dans le contexte conjugal sont dus à une violence psychologique, 12% des cas à une violence économique, 11% à une violence physique et près de 8% à une violence sexuelle, fait remarquer le HCP, ajoutant que dans le milieu professionnel, 15% des femmes actives sont victimes de la violence dans toutes ses formes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button