ALGÉRIE : LE RETOUR SUR SCÈNE DE BELKHADEM, CE SYMPATHISANT DU MAROC EX CHEF DE GOUVERNEMENT BANNI PAR BOUTEFLIKA ?

BABA- HIBAPRESS

Et vlan ! Revoici apparaître de nouveau  sur la scène d’un ex premier ministre et Secrétaire Général du FLN de Bouteflika qu’il avait, o surprise, banni en 2014 et depuis lors il n’a plus donné signe de vie jusqu’à l’investiture de Tebboune. Il s’agit donc de Abdelaziz Belkhadem qui vient de se mettre au diapason en allant meme jusqu’à donner son avis sur le nouveau président de l’Algérie.

Aujourd’hui Belkhadem revient de loin certes mais c’est dans la perspective qu’il soit replacer sur l’échiquier du prochain gouvernement et ce ne sera point une surprise s’il retrouve de nouveau son poste de Chef du gouvernement auprès de Tebboune car, Gaid Salah veut faire des bannis de Bouteflika son cheval de bataille pour espérer calmer le Hirak

Le problème qui va se poser si une fois Belkhadem est sollicité c’est qu’il a, une fois sous Bouteflika, montré sa sympathie envers le Maroc ce que ne tolère aucun politique algérien à part Saadani. Un dilemme que doit resoudre Gaid Salah au plus vite du moment que Tebboune a déjà montré sa haine envers le Maroc tout en exigeant des excuses de la part du Maroc comme condition à la réouverture des frontières

Une étape de plus pour Gaid Salah en réavivant Tebboune et Belkhadem en attendant le « spécifique »cet autre Député récalcitrant qui avait la cote auprès du peuple pour ses critiques acerbes contres le régime de Bouteflika, tout aussi bien Laàmamra, un anti Marocain de première classe

Toujours est-il, Abdelaziz Belkhadem, a appelé  à aider le président Abdelmadjid Tebboune car, selon lui, il a de bonnes intentions : « Nous devons aider le nouveau président pour surmonter la situation politique actuelle, et c’est lui qui a demandé de l’aide lors de son discours ».

L’Algérie est sur le point de marcher 100 pas en arrière au lieu d’aller chercher à vouloir progresser comme d’autres à l’image du Rwanda, Ethiopie, Cote-D’Ivoire…Du gachis tout simplement et c’est le Peuple qui paie les pots cassés

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button