FRMF/ ARBITRAGE : QUI A SUSPENDU HICHAM TIAZI À VIE ? SUR QUEL CRITÈRE S’EST-IL BASÉ ET POURQUOI PAS LES AUTRES ( VOIR LES NOMS) ? QUI VEUT SURCLASSER LAKJAA ET HADQA ? 

BABA- HIBAPRESS

Voici en quatre lignes un communiqué passé sur le Site de la FRMF qui nous annonce que notre arbitre international Hicham Tiazi vient d’entre suspendu à vie mais de notre part on a quelques observations à noter qu’on a rapportées :

« Suite à la mauvaise prestation et aux erreurs grossières de l’arbitre Hicham Tiazi, lors du match opposant l’Olympique Club de Khouribga au Club de Youssoufia de Berrechid, le samedi dernier 21 décembre 2019,  comptant pour la 10ème journée de Botola Pro, selon le rapport de l’assesseur des arbitres soumis à la Direction Nationale des Arbitres. Et en application du règlement des sanctions et des mesures disciplinaires des arbitres, et l’article 6.2 du statut de l’arbitre et de l’arbitrage de la FRMF, il a été décidé de mettre fin aux services de l’arbitre Hicham Tiazi, au niveau de la pratique de l’arbitrage. »

Il semble à première vue que le présent communiqué placé dans le Site officiel de la FRMF n’émane que d’un assesseur des arbitres soumis à la Direction Nationale des Arbitres, qui peut être surement un ex arbitre soit incompétent ou qui a des arrières pensées envers certains arbitres car il a déjà eu quelques démêlés dans sa vie d’arbitre.

La suspension de l’arbitre international Hicham Tiazi est tout simplement nulle et non avenue et pour cause

-Le communiqué ne porte aucunement la signature ni de la FRMF ni de la DNA sous la férule de Haj Hadqa et se veut donc sans crédibilité

-Le président de la FRMF était absent au Qatar et n’est rentré que le dimanche et ne peut, en aucun cas, être partie pris car il n’aurait eu aucune approche de ce dossier

-Aujourd’hui, si on veut accuser quelqu’un de quoi que ce soit, on devait avoir le courage de l’inviter à se présenter devant la Commission de Discipline pour qu’il réponde aux accusations qui lui sont collées, ce qui n’a pas été fait et donc, cette attitude sort des normes de la déontologie sportive et met automatiquement ce communiqué et cette sanction out

-Pour toute infraction d’un arbitre, il existe un barème qui doit être appliqué selon les causes établies des fautes accomplies par l’arbitre or ! Il semble que ce barème n’a pas été pris en considération et ainsi on a vite fait de sanctionner selon le tempérament de celui qui l’a imprimé

-Pour que l’accusation soit effectivement valable et juste, on demande des preuves concrètes, c’est-à-dire si cet arbitre a eu un entretien téléphonique avec le responsable de l’OCK, s’il a été invité chez le président du club phosphatier, si parfois il aurait passé la nuit auprès de dirigeants khouribguis…Rien ne fut et donc, point de poursuites dans ce sens

-La rapidité avec laquelle a été conclue la sanction de Tiazi pose plusieurs questions car comment ce fait-il qu’un match joué samedi, dimanche jour de repos aussi et comme ça lundi on annonce la suspension…cela ne fait pas supposer des doutes ?

-30 ans d’arbitrage pour Hicham Tiazi et on a attendu jusqu’à aujourd’hui qu’on veut le « liquider » ? Non ! C’est montrer un peut d’amateurisme, de non réalisme, d’une certaine animosité dans ce sujet et on sent qu’il y a de la revanche dans l’air pour ne pas dire que ce quelqu’un qui a écrit le communiqué veut faire savoir qu’il a de l’influence quelque part au sein de la FRMF ou comment d’autres arbitres qui ont juste le présent récent ont commis de flagrantes erreurs bien plus graves que « celles affutées à Tiazi » dont Adil Zourak, Tamsamani, Daki, Haraoui, Yaagoubi, Belloute… et d’autres n’ont jamais été touché ? C’est tout une énigme que le président de la FRMF Faouzi Lakjaà  doit élucider

-Quel genre de statut légal et de Règle de droit a-t-on engagé contre Tiazi pour qu’il soit sanctionné de la sorte ? Il n’y a pas eu lieu et donc cette sanction, cette suspension et ce communiqué ne sont pas formellement corrects, ni justes ni correspondant aux règlements de droit commun ou aux Règles dépendantes de la FRMF

-Dans un pays de Droit, tout un « suspect » a droit d’être entendu, écouté et interrogé avant qu’on le « condamne » ! C’est la Règle que les gens ou ceux qui se croient les plus forts au sein de la FRMF ont pratiquement oublié et doivent, c’est sur, en assumer la responsabilité car « le coupable » Tiazi ne serait près de rester silencieux, ni rester inactif à cette calamité qui vient de le frapper et saura se défendre de bonne foi dans la meilleure direction. On est sur qu’il a été victime de quelque chose qui ne tardera nullement à être démasquée très prochainement

-Cette attitude avec laquelle on a agi contre Tiazi n’honore aucunement notre image de marque, ni notre sport ni la Marque FRMF

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button