LE FORFAIT DU RAJA : L’AUTRE DERBY RAJA/WAC OU CE BRAS DE FER ZIYAT/NACIRI AVEC D’AUTRES INTENTIONS, D’AUTRES CONSÉQUENCES

BABA-HIBAPRESS

Le Club Raja ne s’est pas présenté au stade El Abdi avant-hier mardi pour affronter le DHJ en match de Botola Pro comme il l’a déjà signifié dans un communiqué qu’il a auparavant adressé à la FRMF, pour cause le club des Verts se trouve actuellement en Algérie ou il a déjà livré un match samedi dernier face au MCA au niveau de la Coupe Arabe Mohammed VI des Clubs Champions et a pris la décision ferme de rester là-bas jusqu’après sa confrontation demain vendredi devant la JS Kabylie pour le compte de la Ligue des Champions Afrique

Malgré les menaces de la Ligue Nationale du Football Professionnel ( LNFP) présidée par Said Naciri président du Wydad, le Raja a maintenu sa position et n’est pas revenu au pays ne serait-ce que pour jouer mardi et retrouver l’Algérie mercredi.Le Raja estime qu’il est de son devoir de mieux gérer ses deux confrontations qui ont une portée bien précise

Mais, au-delà de cette impression, les règlements de la FRMF stipulent qu’une équipe qui ne se présente pas au rendez-vous désigné au préalable adjugé par un PV contraignant à ce sujet signé par le Raja lui-même, lui enlève le privilège de toute autre interprétation

Le problème est bien loin de répondre aux critères fédérales mais va bien plus vers un bras de fer qui a germé depuis un certain temps entre la Ligue Nationale présidée par Naciri du WAC et le président du Raja Ziyat qui fut d’ailleurs le seul président de club qui avait voté contre le président du Wydad à la dernière A/G de la LNFN qui avait porté le Wydadi au poste de président.

Un sentiment de frustration qui s’est emparé du Raja qui peut se considérer comme visé ou ciblé dans un contexte qui semble privilégier le WAC, qui selon les rajaouis bénéficie à chaque match d’un penalty non valable et la RSB qui a entamé la Botola en jouant toujours et à jamais en nocturne

Le Raja connait parfaitement les conséquences d’une telle attitude mais a voulu persister à ne pas répondre à l’appel de la LNFP, estimant qu’il est de son devoir de défendre les intérêts du Royaume en terre algériennes sur les deux principaux volets les plus prisés : la Coupe Arabe Mohammed VI, qui nous est la plus chère au vu du Nom qu’elle porte, et la Ligue des Champions Afrique qui nous lie forcément à l’Afrique

On a beau avancé la solution de l’avion spécial, la distance, les facilités du voyage, sauf que le Raja a voulu se faire une autre identité en Algérie ou il ne peut supporter de laisser ce millier de supporters esseulés là-bas sans la présence de leur club, redorer cette image d’un Maroc moderne et professionnel et faire en sorte de maintenir l’image de marque du Raja sur l’échiquier Africain et Arabe

Le Raja sait parfaitement qu’il aura à perdre des points et écoper d’une lourde amende mais veut, néanmoins, éviter à ses joueurs tout déséquilibre physique ou mental car le Raja a encore davantage de défis à confronter durant toute cette année 2020

Aussi, le Raja a certes dépassé quelques limites mais faudra-t-il réaliser que notre football ne peut à jamais être conduit par des présidents de clubs qui font double fonction à l’image de Naciri président du WAC et de la LNFP qui devait être normalement indépendante et non dépendante d’un président de club. On voit bien, ainsi,  ou mène un tel geste mal réfléchi

Aujourd’hui le ton est monté d’un cran sauf que, ce nouveau derby Ziyat- Naciri va faire tache d’huile et beaucoup d’encre va couler les jours à venir après le retour du Raja d’Algérie

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button