ALGÉRIE : TEBBOUNE MET DE LA PRESSION ET UTILISE LA REPRESSION SUR LES JOURNALISTES. LE CALVAIRE DE DRARENI DE RSF EN EXEMPLE

0
682

Le journaliste algérien Khaled Drareni propriétaire du Site d’Information Casbah Tribune, correspondant de la chaîne TV 5 et de Reporters Sans Frontières (RSF) en Algérie, également porte-parole du Mouvement des Journalistes Algériens Unis (JAU) qui défend la liberté de la presse en Algérie a été arrêté, jeudi dernier 9 janvier dans l’après-midi, par des « agents en civil » puis détenu pendant plusieurs heures, de 15H30 pour n’être relâché que vers 23 heures.

Après sa libération, Khaled Drareni est revenu sur son arrestation.

Rappelons que Khaled Drareni est l’un des journalistes les plus actifs sur les réseaux sociaux, où sa couverture assidue du hirak est suivie par 130 000 abonnés sur Twitter. Le journaliste a confié à plusieurs reprises avoir fait l’objet de pressions de la part des autorités pour sa couverture critique à l’égard du pouvoir. Son arrestation intervient à la veille du 47e vendredi de manifestations contre le système.

Les autorités algérienne avait donc lancé un dernier avertissement à Khaled lui signifiant qu’il n’a plus internet à faire diffuser des «  tweets subversifs » et ne plus « induire en erreur l’opinion publique », tout en lui faisant signer un procès- verbal pour la circonstance.

Un vrai signe de pression et de répression sur et contre les journalistes de la part du nouveau président Tebboune

 

Charger plus dans Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À Découvrir Aussi

ENFIN ! LE MAROC BOUGE ET MET LAAYOUNE ET DAKHLA EN AVANT PREMIÈRE SUR L’ÉCHIQUIER MONDIAL SUR TOUS LES PLANS

BABA+ MAP Désormais, Laàyoune tout aussi bien Dakhla sont appelés très prochainement à con…