CRIS DE SINGES A L’ENCONTRE DE BALOTELLI! L’ARBITRE ET LE SYNDICAT REAGISSENT!

Samedi soir lors du match de la 25e journée de Ligue 1 opposant le DFCO à l’OGCN (3-2), Mario Balotelli s’est plaint d’insultes racistes et en a fait part à l’arbitre, qui, en guise de réponse, lui a attribué un carton jaune pour provocation envers le public. Si le club azuréen a saisi la LFP pour faire toute la lumière sur cette question, le Syndicat des Arbitres du Football d’Elite (SAFE) s’est exprimé par le biais d’un communiqué ce mercredi. Le syndicat des arbitres a tenu à expliquer le déroulement des faits et a assuré de son son soutien, l’arbitre de la rencontre, Nicolas Rainville, qui a fait l’objet d’une plainte de la part d’une association, le CRAN (conseil représentatif des associations noires): « Aujourd’hui, le SAFE prend connaissance de l’action intentée par le CRAN à l’encontre de M. Nicolas Rainville. Rappel des faits : Dijon FCO – OGC Nice du 10 février 2018, en Ligue 1, l’arbitre avertit M. Mario Balotelli pour un comportement qu’il juge alors provocateur envers le public (gestes). Dans la foulée, le joueur explique son attitude à l’arbitre ; celui-ci saisit immédiatement le délégué pour une intervention auprès du public, conformément aux dispositions prévues par la LFP. A l’issue de la rencontre, l’arbitre a rédigé un rapport auprès des instances pour relater les circonstances de cet avertissement et seules celles-ci jugeront de la sanction infligée à M. Mario Balotelli ».M. Rainville a par ailleurs confirmé n’avoir pas entendu ces insultes, tout comme les autres acteurs de la rencontre: « Je confirme ne pas avoir entendu d’insultes ou de cris émis par la tribune. Si j’avais entendu « des cris de singes » comme indiqué dans la demande de l’OGC Nice, je n’aurais à aucun moment adressé un avertissement à M. Mario Balotelli. Je peux comprendre une telle réaction d’un joueur touché par ce genre d’insultes ». C’est désormais à la LFP, qui va utiliser les sons et les images enregistrés lors de cette rencontre, de faire toute la lumière sur ce triste épisode.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button