FRANCE-ALGÉRIE/LE DRIAN CHEZ TEBBOUNE : OUVRIR UNE NOUVELLE PHASE DES RELATIONS BILATÉRALES. LES DOSSIERS CHAUDS ÉVOQUÉS

Le président Tebboune a reçu hier mardi à Alger le ministre français des Affaires Etrangères Jean Yves Le Drian, actuellement en visite en Algérie

De hauts responsables des deux pays ont également pris part à l’audience.

Lors d’une conférence de presse animée conjointement avec le ministre des A/E algérien Boukadoum, le ministre français a exprimé : le « souhait de la France d’ouvrir une nouvelle phase de ses relations bilatérales avec l’Algérie. Nous partageons la volonté de réengager nos échanges au plus haut niveau en 2020 afin de lancer la nouvelle dynamique selon le calendrier validé ensemble ».

Avançant plus de détails sur les secteurs de coopération à développer, M. Le Drian a cité ceux de « la sécurité, l’économie, la culture, la justice, l’éducation, la mobilité, la formation », lesquels domaines « nous allons reprendre nos discussions, les approfondir et leur donner une nouvelle dynamique ».

De son côté, le chef de la diplomatie algérienne a indiqué que les deux parties ont évoqué « le dossier de la mobilité de personnes entre les deux pays », soulignant la nécessité « de gérer ce dossier avec davantage de souplesse et de flexibilité et d’une façon qui soit à la hauteur du niveau des relations unissant l’Algérie et la France ».

Boukadoum a révélé, d’autre part, que les entretiens avec M. Le Drian ont porté sur « plusieurs dossiers intéressant les relations algéro-françaises dans divers domaines, notamment les volets économique et politique », relevant que les deux parties avaient convenu de relancer « les différents mécanismes existants entre les deux pays ».

Il est ainsi question, selon le ministre algérien, de relancer le Comité mixte économique franco-algérien (COMEFA) et le Comité intergouvernemental de haut niveau franco-algérien (CIHN), ainsi que d’encourager les hommes d’affaires français à regarder l’Algérie « avec plus de flexibilité et d’audace ».

M.Le Drian est arrivé mardi à Alger pour une visite officielle. Une occasion, selon un communiqué de la diplomatie algérienne, de procéder à « un examen approfondi des questions régionales et internationales d’intérêt commun, notamment la situation en Libye et au Mali ».

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button