MEURTRE DE LA FILLETTE DE L’ISERE: LELANDAIS AVOUE FINALEMENT

Sa disparition le 27 août dernier avait fait la Une des journaux français, et émeut la région de l’Isère d’où y est la jeune fillette de neuf ans Maelys. Malgré la grande mobilisation des gens de la Commune, et les bénévoles des régions avoisinantes, le sort de la petite restait inconnu, semant le doute et la panique générale. Le seul suspect interpellé au nom de Nordahl Lelandais, refusait toujours de répondre aux gendarmes, plongeant la famille et les habitants, dans le désarroi le plus total. Pour information, l’homme a été interpellé, après le témoignage de la tante de la fille, qui avait vu sa nièce le jour de sa disparition dans une voiture, semblable à celle que possède l’accusé.
Ce mercredi après-midi, les restes de la fillette ont été retrouvés sur indication du coupable, qui a avoué son meurtre,dévoilant par la même, l’endroit où il a enterré le corps de sa petite victime. La découverte d’une trace de sang sur le tapis de sa voiture, par les juges d’instruction chargé de l’enquête, ont mis l’accusé devant le fait accompli, chose qui l’oblige après cinq mois de silence à avouer son ignoble forfait, ainsi que l’endroit du corps. Nordahl , suite à ce rebond surprenant, change alors de ton, et demande à la famille de la petite fille, et aux juges de le pardonner, pour le mal qu’il l’aura fait. Ce rebond dans l’affaire qui tenait depuis cinq mois la commune de pont de Beauvoisin en Isère, est intervenu grâce au flair des juges d’instruction, qui ont fait désossé la voiture de l’inculpé, découvrant par la même occasion une goutte de sang de la fillette sur le tapis,de la voiture de l’ancien militaire. D’après son avocat maître Alain Jakubwicz, son client reviendra plus tard sur les circonstances de la mort de la petite Maelys.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button