L’administration de la prison Bourkaiz-Fès explique les conditions du décès de la mannequin Kamilia

Hibapress

L’administration de la prison locale Bourkaiz-Fès a fait savoir que la détenue « Kamilia M. » a présenté un trouble de conscience, le 24 janvier courant, nécessitant son transfert immédiat à l’hôpital Ghassani, où elle a été mise sous observation médicale, jusqu’à son décès le 26 janvier dans le même hôpital.

Réagissant, dans une mise au point, à ce qui a été publié par certains sites électroniques concernant les conditions du décès de la mannequin à l’hôpital Ghassani à Fès, l’administration de la prison a souligné que la détenue avait, dès son arrivée à l’établissement pénitentiaire, informé l’équipe médicale, qu’elle était hospitalisée à cause de problèmes rénaux, en affirmant qu’elle ne souffrait d’aucune maladie chronique et ne suivait pas de traitement spécial.

Le diagnostic préliminaire a démontré que le corps de la détenue ne présente aucune blessure ou contusion, précise la même source.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button