Protection sociale : La BAD accorde au Maroc un prêt de 204 millions de dollars

Hibapress

La Banque africaine de développement (BAD) a accordé au Maroc un prêt d’un montant de 204 millions de dollars destiné au financement du Programme d’Appui à l’Amélioration de la Protection Sociale (PAAPS).

« Il s’agit d’une convention de prêt de 204 millions de dollars (soit à peu près 2 milliards de dirhams) étalés sur 4 ans dont le but est d’accompagner un programme intégré d’appui à l’amélioration de la protection sociale au Maroc », a indiqué, vendredi à Rabat, le ministre de l’Économie, des Finances et de la Réforme de l’administration, Mohamed Benchaâboun, lors de la cérémonie de la signature de l’accord relatif à ce prêt.

Il a, à ce propos, relevé que l’objectif étant d’arriver à 80% de couverture sociale au Maroc à compter de 2023, précisant que le programme porte sur plusieurs composantes à savoir la construction d’un centre hospitalier à Guelmim et d’un hôpital des spécialités à Ouarzazate ainsi qu’une mise à niveau d’une centaine d’unités hospitalières dans le monde rural et de 31 établissements de protection sociale dans 3 régions principales (Béni Mellal-Khénifra, Guelmim-Oued Noun et Darâa-Tafilalet).

Soulignant la qualité et l’excellence des relations de coopération entre le Maroc et la BAD, M. Benchaâboun a rappelé que le Royaume est le premier bénéficiaire des prêts à l’échelle du continent africain.

De son côté, la ministre de la Solidarité, du Développement social, de l’Égalité et de la Famille, Jamila Elmossalli, a mis en avant l’importance de ce projet portant sur ce volet crucial de la protection sociale, rappelant dans ce sens le chantier ouvert par le Royaume dans le domaine à travers l’assurance obligatoire et l’assistance sociale.

« C’est le ministère de la Solidarité qui préside le comité relatif à l’assistance sociale dans ce projet », a-t-elle-souligné, ajoutant qu’il s’agit d’une occasion incontournable pour renforcer davantage la protection sociale dans notre pays.

Pour sa part, la représentante résidente du bureau national de la BAD au Maroc, Leila Farah Mokaddem, a fait savoir que ce programme permettra de renforcer la couverture médicale notamment le Régime d’Assistance Médicale (RAMED) et la couverture médicale des travailleurs non-salariés, le développement des services de santé de qualité par la construction des hôpitaux de Guelmim et Ouarzazate et la mise à niveau de 100 établissements de santé primaires en milieu rural.

Le PAAPS permettra également l’amélioration de la prise en charge des personnes à besoins spécifiques par la réhabilitation de 144 établissements de protection sociale, la mise en place du système d’information hospitalier intégré et l’équipement des d’établissements de Soins de Santé Primaires (ESSP) en télémédecine afin de permettre un échange continu de toutes les structures hospitalières à travers les régions.

Elle a également noté que cette opération vient consolider la continuité de l’appui de la BAD dans le domaine de la protection sociale avec une série d’opérations initiées depuis 15 années, relavant que l’objectif est d’élargir la protection sociale, en particulier aux personnes en situation de handicap, aux enfants et aux femmes vulnérables dans les régions les plus éloignées.

Le secrétaire général du ministère de la Santé, Abdelilah Boutaleb, a quant a lui relevé que le ministère de la Santé réitère son engagement renouvelé en faveur de la coopération pour concrétiser les progrès accélérés, équitables et durables du système de santé et ainsi contribuer efficacement aux Objectifs du Développement Durable à l’horizon 2030.

Le PAAPS répond parfaitement aux priorités du département en matière de l’extension de la couverture médicale de base, a-t-il dit, faisant observer que ce programme a été planifié selon une approche basée sur l’intégration des efforts de plusieurs départements ministériels s’articulant autour de trois domaines de résultats visant la réduction des disparités territoriales d’accès à la couverture médicale de base, l’amélioration de la gouvernance des principaux programmes d’assistance et de pérennisation du financement de l’assistance sociale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button
Fermer