AUJOURD’HUI, NOUVEL AN CHINOIS SOUS LE SIGNE DU CHIEN

Aujourd’hui vendredi débute le nouvel an chinois et qui est appelé aussi l’année du chien. En ce jour du 16 février 2018, les chinois dont l’astrologie comprend douze signes comme d’ailleurs l’astrologie occidentale fêtent cet événement comme il se doit par respect à cet animal, car pour eux c’est un signe généreux. L’animal pour le peuple du plus grand pays du monde se caractérise par sa sincérité envers son maître, sa vaillance contre le danger, sa loyauté inébranlable, son pragmatique et sa responsabilité sont des valeurs qui constituent son caractère indéniable. En astrologie chinois l’année 2018 sera l’année du chien de terre fidèle mais pessimiste. Le calendrier chinois est un calendrier lunaire solaire ce qui veut dire qu’il varie d’une année à une autre, mais tombe toujours entre le 21 janvier et le 19 février. Si d’habitude les chinois restent comme tout le monde le sait, le peuple qui bénéficie le moins des congés annuels, cette occasion constitue une opportunité pour eux , puisque le nouvel an de chaque période, dure sept jours de congés, car il est célébré officiellement en République Populaire de Chine. Chose bizarre d’autres chinois de la même région célèbrent l’événement, mais à des degrés moins. C’est le cas des Taïwanais qui fêtent cet événement pendant cinq jours , alors que ceux de Hong Kong et Macao font la fête durant trois jours. Plusieurs pays Asiatiques fêtent le nouvel an mais à des degrés moins. Le nouvel an chinois est observé individuellement par les membres de la diaspora chinoise, parfois par les japonais, les mongols, les népalais, les bhoutanais, ainsi que par les tibétains. Certaines familles asiatiques se déplacent à cette occasion d’un bout du monde à l’autre, pour rejoindre d’autres membres de leur famille. Chaque année chinoise est associée à un des douze signes de zodiaque chinois associé aux douze rameaux terrestres et qui se succèdent dans un ordre cyclique, on y trouve ainsi, le rat, le boeuf ou buffe, le tigre, le lapin ou lièvre, mais aussi le chat. Pour les vietnamiens ce sont le dragon, le serpent, le cheval, la chèvre, le singe, le coq, le chien, ou encore le cochon. Si le peuple chinois est connu pour son acharnement pour le travail, ces croyances restent pour le monde un dilemme

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button