¼ FINALE LIGUE DES CHAMPIONS AFRIQUE « ALLER » : LES MAROCAINS BENCHERKI, OUNAJEM ET L’ARBITRE JAYED FONT EXPLOSER LE TARAJI DE TUNIS

BABA- HIBAPRESS

On attendait avec beaucoup de curiosité cette rencontre Zamalek-Espérance et pour cause les deux équipes venaient juste de se rencontrer à Doha pour le compte de la Super Coupe d’Afrique qui est revenue aux égyptiens sur le score sans appel de 3-1 ou le joueur Marocain fut le grand héros, et on se demandait si jamais le Zamalek allait réediter cet exploit ou ce fut tout simplement une simple réussite de passage

Or ! Hier au Stade Olympique du Caire, le Zamalek a effectivement pu étriller le Taraji en lui infligeant une sévère correction tout aussi bien tactique, technique, physique ou sur le plan collectif et même individuel ou les Marocains Ounnajem, Bencherki et même notre illustre arbitre Jayed ont pu survoler le débat grâce à leurs exceptionnels exploits

En effet, Ounajem a placé un tir bien mesuré d’un superbe tir bien placé dès 25 m dans la lucarne de Benchrifia à la 31 éme minute pour ainsi égaliser puisque le Taraji avait déjà ouvert le score à la 27 éme minute par Benghit . Ce fut partie remise puisque Bencherki allait doubler la marque à la 71 éme minute sur crochet et passe placée à l’intérieur des 5,50 ou les tunisiens provoquèrent un incident grave en s’en prenant à notre arbitre international Jayed qui a été impérial encore une fois de plus sans jamais allait se laisser influencer par les tunisiens pour finalement accorder le but et expulser le défenseur Benramdane pour l’avoir retenu du maillot.

Les décisions fermes de Jayed et sa participation énergique lui ont permis de se positionner en maitre absolu de la partie qu’il a dirigé de main de maitre de l’avis de tous les observateurs internationaux

Il est clair que les tunisiens optent toujours pour cette politique de s’en prendre aux arbitres pour vouloir cacher leurs défaites et font tout ce cinéma pour vouloir de faire passer pour victimes alors qu’ils sont connus sur le plan mondial pour leurs ruses et leurs façons de gagner des matchs par l’intermédiaires de certains arbitres ou en agissant par des voies bien loin de toutes déontologies sportives mais face à un Zamalek bien déterminé qui a dominé sur tous les plans un Espérance déboulonné, Bencherki arriva à provoquer un penalty à la 90 émeminute qui fut réussi par Mahmoud Alae et ainsi donner un large avantage aux cairotes avant le match retour de samedi prochain à Radès

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button