MAROC-TURKMENISTAN : RÉITÉRER LEUR ATTACHEMENT À LA DÉFENSE DE LA SOUVERAINETÉ NATIONALE ET DE L’INTÉGRITÉ TERRITORIALE FACE À TOUTE INGÉRENCE DANS LEURS AFFAIRES INTERNES

BABA+ AGENCES

Le Maroc continue de s’attacher la solidarité internationale en tant que pays crédible qui défend toujours les bonnes Causes dont notamment celle qui le concerne en premier concernant la Question du Sahara Marocain

Le Maroc entend faire valoir sa Cause et sa Thèse qui a trouvé, bien sur, bon échos auprès de tous les pays du monde sauf l’Algérie et l’Afrique du Sud qui continuent à nier la réalité

Pour mieux faire valoir sa pensée, le Maroc à travers notre illustre ministre continue de gérer à bon escient ce Dossier

Et dans cette perspective et à l’issue de la Troisième Session de consultations politiques Maroco-turkmènes, suite à l’occasion de la visite officielle au Maroc du vice Premier ministre, ministre des Affaires Etrangères turkmène Rachid Meredov à l’invitation du ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération Africaine et des Marocains Résidant à l’Etranger, Nasser Bourita, le Maroc et le Turkménistan ont réitéré, hier mercredi à Rabat, leur attachement à la défense de la souveraineté nationale et de l’intégrité territoriale des États souverains et leur opposition à toute ingérence dans leurs affaires internes

Concernant le cadre juridique régissant les relations bilatérales, les deux parties ont convenu de l’enrichir et d’accélérer la signature des projets d’accords.

De ce fait, les deux parties ont exprimé leur satisfaction de la signature d’un Mémorandum d’entente pour la création d’une Commission mixte, d’un Accord relatif à la suppression des visas en faveur des détenteurs de passeports diplomatiques et de service entre les deux pays et d’un document traçant une feuille de route entre les ministères des Affaires Etrangères des deux pays pour la période 2020-2021.

Pour le registre culturel, les deux parties ont insisté sur l’importance d’organiser des événements culturels et d’encourager la participation de leurs équipes artistiques et folkloriques respectives aux festivals culturels internationaux organisés par les deux pays.

Dans un autre contexte, le Maroc s’est dit prêt à étudier positivement la possibilité de recevoir au Maroc des universitaires et des imams du Turkménistan, en plus de l’échange d’étudiants et de stagiaires des deux côtés.

D’autre part, on n’a pas oublié d’étudier les sujets d’intérêt commun tels que la paix et la stabilité internationales, la lutte contre le terrorisme et les changements climatiques.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button
Fermer