SAHARA MAROCAIN : LE polisario INTENTE UNE ACTION EN JUSTICE CONTRE LA NOUVELLE-ZÉLANDE POUR LE PHOSPHATE DE BOU-CRAA

BABA+ Agences

Après avoir monté au créneau en criant haut et fort que le polisario allait porter les armes contre le Maroc et que personne ne lui a preté la moindre attention, bien plus l’ONU l’avait sommé de rentrer chez lui tranquillement sans moindre ultumatum et en essayant de constituer une Association soi-disant supportrice du polisario au sein du Parlement Européen qui n’a regroupée que trois personnes et en essayant par tous les moyens possibles à vouloir s’attirer l’attention de la Communauté Internationale occupée par d’autres volets très importants que les pleurnicheries de ce groupement terroriste, voilà que le polisario s’est trouvé une nouvelle option pour souhaiter faire la Une des journaux en engageant une demande en justice contre la Nouvelle Zélande

En effet, le polisario s’est arrangé une fois de plus, et certainement sur recommandations de son parrain l’Algérie car il n’a pas les moyens financiers disponibles pour agir, a entamé une action en justice dans le cadre de ses efforts pour arrêter « les importations illégales » de phosphate naturel du « Sahara occidental » vers la Nouvelle-Zélande, soulevant que « certaines décisions d’investissement néo-zélandaises soutiennent « l’occupation illégale continue du Maroc du Sahara occidental », ainsi que l’extraction et l’exportation illégales de phosphate « sahraoui ».

Le représentant « sahraoui » en Australie et en Nouvelle-Zélande, Kamal Fadel, a déclaré que « le peuple sahraoui est déterminé à protéger ses ressources naturelles par tous les moyens disponibles. Cette action en justice est un message à tous ceux qui sont impliqués dans l’exploitation illégales des ressources naturelles sahraouies ».

Ainsi, le polisario se veut « maitre » de la situation au « Sahara occidental » et veut dicter sa propre loi sur deux pays souverains, en premier lieu le Maroc qui est dans Son Sahara ou il a tous les droits d’agir en conformité avec les normes de l’ONU et la Nouvelle-Zélande qui sait parfaitement ou réside ses intérêts et sait pleinement avec quel pays traiter ses affaires, ne reconnaissant point au polisario la moindre attention

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button
Fermer