COURSE À L’ARMEMENT : LE MAROC RENFORCE SON ARSENAL AUSSITÔT FACE À L’ALGÉRIE

HIBAPRESS- AGENCES

Le Maroc n’est pas pret de lacher du lest devant l’Algérie en termes d’armement bien qu’il ne dispose point de rentes de gaz ou de pétrole mais essaie par tous les moyens à ce que ses voisins de l’Est ne le dépassent jamais sur ce registre ou il cherche à vouloir instaurer un équilibre équitable pour ne pas laisser une quelconque marge de manoeuvre à une Algérie qui ne porte jamais confiance

Le Maroc a donc renforcé son armée avec l’acquisition de nouveaux appareils de guerre : achat qui intervient quelques semaines seulement après que son voisin algérien ait acquis un lot de matériels militaires. L’information a été donnée par l’Agence Américaine de Coopération pour la Défense (DSCA-Defense)

Le Maroc a passé des commandes de chars américains quelques semaines après l’acquisition de l’Algérie de trois modèles d’avions russes Sukhoi, en janvier dernier. Il s’agit de 42 appareils, dont 14 Su-57, 14 Su-34 et 14 Su-35. L’Algérie devient ainsi le premier client à passer une commande de l’avion furtif Su-57, fleuron de l’aviation de combat russe et à disposer d’appareils de 5e génération.

Le Maroc n’a pas tardé à réagir face à l’Algérie et vient lui aussi de passer une commande de véhicules blindés de récupération Hercules M88 pour un montant de 239,35 millions de dollars auprès des Américains, qui ont donné leur accord pour la transaction. Cette commande comprend 25 véhicules M88A2 et /ou M88A1 remis à neuf ainsi que des mitrailleuses, des lance-grenades et plusieurs autres équipements militaires.

C’est ainsi que le Maroc compte « améliorer sa capacité à répondre aux exigences actuelles et futures de récupération des véhicules de combat ». Le Maroc indique que ces achats visent à « moderniser ses Forces Armées Royales en mettant à jour leur capacité de récupération de véhicules de combat ». Ce nouveau matériel est aussi une affirmation du soutien des Américains à leur principal allié en Afrique du nord. Les USA renforcerait ainsi les intérêts américains, en soutenant les capacités de Défense du Maroc, et « ne modifiera pas l’équilibre militaire de base dans la Région ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button
Fermer