Pétrole : La guerre commerciale entre Riyad et Moscou fait chuter le cours de l’or noir

Hibapress

L’alliance entre Moscou et Riyad au sein de l’OPEP s’est dissoute, entraînant avec elle la stabilité du marché de l’or noir.

L’échec des pourparlers à Vienne le vendredi 6 mars, concernant la réduction collective de la production de pétrole, a engendré une réponse immédiate de l’Arabie saoudite qui prévoit d’augmenter la sienne le mois prochain.

Selon l’agence de presse Bloomberg, l’Arabie Saoudite – le plus grand exportateur de pétrole au monde – a lancé « une guerre des prix en réduisant ceux de la vente du brut sur les marchés étrangers à un niveau sans précédent depuis au moins 20 ans », et ce « en offrant des remises sans précédent en Europe, en Extrême-Orient et aux États-Unis pour inciter les raffineurs à acheter du brut saoudien aux frais d’autres fournisseurs ».

Le résultat ne s’est pas fait attendre. Le prix du pétrole a entamé une chute vertigineuse de près de 30%.

Toujours selon l’agence de presse, la tactique saoudienne a pour  but d’exercer une pression maximale sur la Russie afin de les ramener à la table des négociations.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button