TUERIE DE FLORIDE: LA POLICE A FAILLI À SON DEVOIR

Quand la police va mal, tout va mal : le délit commis par le lycéen de Floride avait été pris à la légère par la police locale qui n’a pas prêté l’attention voulue aux doléances des voisins du jeune tueur, qui avaient auparavant averti la Sureté du doute qui le contourne mais hélas, ce qui devait arriver arriva. Dans un aveu rare et stupéfiant, la police fédérale américaine a reconnu vendredi avoir manqué d’agir, ayant été avertie en détail de la dangerosité potentielle de Nikolas Cruz, le jeune homme qui a tué mercredi 17 personnes dans un lycée de Floride.Le FBI a précisé avoir reçu le 5 janvier dernier un appel d’un proche de Cruz, qui a décrit le comportement déviant du jeune homme de 19 ans et son intention de tuer des personnes, y compris dans un établissement scolaire. Cette information « aurait dû être traitée comme une menace potentielle » et « aurait dû être communiquée au bureau du FBI de Miami, qui se serait chargé des investigations nécessaires », a souligné le FBI dans un communiqué. Comme quoi, il ne faudra jamais négliger quoi que ce soit…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button